Différences entre les versions de « Photographie/Tirage des épreuves/Virages »

m
Page liée à une redirection
m (Page liée à une redirection)
Dans les années 1970, le coffret de virages ''Colorvir'' mis au point par le chimiste et photographe français [[Pierre Jaffeux]] a permis de diffuser quelque peu les procédés de virage auprès d'un public de photographes avertis mais n'ayant pas de connaissances particulières en chimie. Il s'agissait d'un kit comportant une collection de petits flacons et un manuel d'utilisation. Il suffisait pour l'utiliser de se procurer quelques cuvettes et récipients, de l'acide acétique et du sel de cuisine. Des gants de caoutchouc étaient également conseillés pour éviter de se tacher les mains.
 
Parmi les photographes contemporains qui ont beaucoup travaillé dans le domaine des virages, à des fins artistiques, il faut citer [[Photographie/Personnalités/B/Denis Brihat|Denis Brihat]], dont les œuvres photographiques et les virages à l'or sont bien connus des amateurs d'art.
 
Le résultat définitif d'un virage dépend souvent de très nombreux paramètres et il est très difficile de reproduire à l'identique une œuvre déjà réalisée. Les photographes qui désirent réaliser une série de photographies virées, sur un même thème, ont toujours intérêt à traiter toutes les épreuves en une seule fois, sur le même papier, dans les mêmes produits, etc.