Différences entre les versions de « Photographie/Netteté des images/Fonction de transfert de modulation »

L'article détaillé sur la '''[[Photographie - 14 - Profondeur de champ|profondeur de champ]]''' s'efforce de faire le tour de cette question. Au passage, il bouscule quelques idées reçues...:
 
<center>'''Résumé :'''</center>
 
* Pour un réglage donné de l'appareil et pour une utilisation donnée, la profondeur de champ correspond à la zone de l'espace dans laquelle doit se trouver le sujet à photographier pour que l'on puisse en obtenir une image que l'œil (ou un autre système) acceptera comme nette.
* Avec le testeur de profondeur de champ, vous pourrez dire : pas vu, pas pris !
* Les déformations apparentes provoquées par les téléobjectifs et par les grand angulaires disparaissent lors d'un examen à la distance orthoscopique.
* En macrophotographie, pour un format de négatif ou de capteur donné, lorsque l'image finale est examinée depuis une distance égale à sa diagonale, la profondeur de champ dépend du grandissement souhaité lors de la prise de vue et de l'ouverture du diaphragme mais pas de la focale de l'objectif utilisé pour la prise de vue. La profondeur de champ augmente quand le format de prise de vue diminue.
* La profondeur de champ augmente quand le format de prise de vue diminue, et inversement.
* Il ne sert à rien qu'un objectif soit très lumineux, s'il n'est pas bon dès la pleine ouverture !
* RemarqueIl :ne Poursert unà reflex,rien qu'un objectif lumineuxsoit (mêmetrès lumineux, s'il n'est jugépas insuffisantbon àdès la pleine ouverture) a! l'avantageUn demeilleur fournirconfort unede visée, souvent très cher payé, ne garantit nullement la qualité des plusimages lumineuse...