Différences entre les versions de « Technologie/Moteurs thermiques/Moteur Diesel/Introduction »

typographie - wikification
(typographie - wikification)
[[Image:Cummins Diesel Roadster.jpg|thumb|Roadster]]
[[Image:Tatra018.jpg|thumb|Museum]]
-Fruit des travaux menés par l'ingénieur franco-allemand [[Rudolf Diesel]] entre [[1893]] et [[1897]], le '''moteur Diesel ''' est un [[moteur à combustion interne]] dont l'allumage n'est pas [[moteur à allumage commandé|commandé]] mais spontané, par phénomène d'auto-inflammation. Il n'a donc pas besoin de [[bougie d'allumage|bougies d'allumage]]. Cela est possible grâce à un très fort [[taux de compression]] (rapport volumétrique) d'environ 18 à 22:1, permettant d'obtenir une température de 600 °C. Des [[bougie de préchauffage|bougies de préchauffage]] sont souvent utilisées pour permettre le démarrage du [[moteur]] à froid en augmentant la température de la [[chambre de combustion]], mais leur présence n'est pas systématique.
 
Les '''moteurs Diesel''' fonctionnent habituellement au [[gazole]], au [[fuel lourd]] ou aux [[Huile végétale carburant|huiles végétales]]. Ils peuvent aussi bien être à [[moteur à deux temps|deux temps]] qu'à [[moteur à quatre temps|quatre temps]]. Ce type de moteur à taux de compression élevé a connu une expansion rapide en [[automobile]] à partir de la fin des [[années 1980]].
-Fruit des travaux menés par l'ingénieur franco-allemand [[Rudolf Diesel]] entre 1893 et 1897, le '''moteur Diesel ''' est un [[moteur à combustion interne]] dont l'allumage n'est pas [[moteur à allumage commandé|commandé]] mais spontané, par phénomène d'auto-inflammation. Il n'a donc pas besoin de [[bougie d'allumage|bougies d'allumage]]. Cela est possible grâce à un très fort [[taux de compression]] (rapport volumétrique) d'environ 18 à 22:1, permettant d'obtenir une température de 600 °C. Des [[bougie de préchauffage|bougies de préchauffage]] sont souvent utilisées pour permettre le démarrage du moteur à froid en augmentant la température de la chambre de combustion, mais leur présence n'est pas systématique.
 
Les '''moteurs Diesel''' fonctionnent habituellement au [[gazole]], au [[fuel lourd]] ou aux [[Huile végétale carburant|huiles végétales]]. Ils peuvent aussi bien être à [[moteur à deux temps|deux temps]] qu'à [[moteur à quatre temps|quatre temps]]. Ce type de moteur à taux de compression élevé a connu une expansion rapide en [[automobile]] à partir de la fin des années 1980.
 
==Principe==
[[Image:Model Engine Luc Viatour.jpg|thumb|Maquette scolaire d'un moteur Diesel]]
[[Image:Model Engine B Luc Viatour.jpg|thumb|Maquette scolaire d'un moteur d'automobile avec sa boite de vitesse]]
Comme le moteur thermique à [[essence (hydrocarbure)|essence]], le moteur Diesel est constitué de pistons[[piston]]s coulissants dans des cylindres[[cylindre]]s, fermés par une [[Culasse de moteur|culasse]] reliant les cylindres aux [[collecteur d'admission|collecteurs]] d'admission et d'[[échappement]] et munie de soupapes[[soupape]]s commandées par un [[arbre à cames]].
 
Son fonctionnement repose sur l'auto-inflammation du [[gazole]], fuel lourd ou encore huile végétale brute dans de l'air comprimé à 1:20 du volume du cylindre (environ 35 [[bar (unité)|bar]]), et dont la température est portée de 600 °C à 1500 °C environ. Sitôt le carburant injecté (pulvérisé), celui-ci s'enflamme presque instantanément, sans qu'il ne soit nécessaire de recourir à un allumage commandé par bougie. En brûlant, le mélange augmente fortement la température et la pression dans le cylindre (60 à 100 bars), repoussant le piston qui fournit une force de travail sur une [[bielle (mécanique)|bielle]], laquelle entraîne la rotation du [[vilebrequin (moteur)|vilebrequin]] (ou arbre manivelle faisant office d'axe moteur).(voir [[système bielle-manivelle]])
0

modification