Différences entre les versions de « Photographie/Thèmes/Les spectacles »

Il en résulte qu'un matériel aussi simple que possible sera toujours le meilleur. Inutile de s'embarrasser d'objectifs macro ou de bazookas chers et pesants, et gare aux fourre-tout laissés plus ou moins ouverts. On considère généralement que l'idéal est donc un appareil compact de bonne qualité ou un reflex équipé d'un petit zoom aussi lumineux que possible, du genre 28-80 mm en 24 x 36 ou équivalent pour les formats inférieurs. Les boîtiers 6 x 6 étaient très appréciés des professionnels dans ce genre d'ambiance, car on pouvait viser facilement tout en les tenant retournés et à bout de bras, en gagnant ainsi un peu de hauteur pour cadrer autre chose que des têtes. Si l'on a la chance de trouver un bon point de vue et de pouvoir y rester, un petit escabeau pliant permet tout à la fois de se tenir en retrait de la foule et de disposer d'une position un peu surélevée et d'angles de prise de vue inaccessibles autrement.
 
=== QuestionsNe pas oublier les questions de droit à l'image ===
 
De nombreuses villes et/ou associations organisent de tels spectacles tout au long de l'année : carnavals, défilés folkloriques, cavalcades, majorettes, musique, poésie, etc. On parle même aujourd'hui des « Arts de la rue ». La rue est a priori un espace public mais pour autant, toutes les prises de vues ne sont pas forcément permises.