Différences entre les versions de « Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie en lumière faible »

== Problèmes pratiques ==
 
=== LeLimiter le risque de bougé ===
 
Une lumière faible entraîne souvent la nécessité d'adopter une faible vitesse d'obturation, donc un temps de pose relativement plus long que la normale. Dans ces conditions le risque de bougé devient très important si l'appareil est tenu à la main. Dans le cas du format 24 x 36, on énonce souvent comme règle d'adopter une valeur du temps de pose égale à l'inverse de la distance focale de l'objectif utilisé. Cela donne donc environ 1/30 s pour un objectif de 28 mm, 1/60 s pour 50 mm, 1/125 s pour 125 mm et ainsi de suite. Il faut évidemment arrondir les valeurs et il est clair que la stabilité dépend hautement des possibilités physiques du photographe, de son état de fatigue, de l'émotion qu'il peut ressentir au moment de la prise de vue, etc.
==== Augmenter la sensibilité ====
 
Malgré les progrès accomplis ces dernières années, les films de haute sensibilité présentent toujours une image plus granuleuse que les films de sensibilité moyenne ou faible. La plupart du temps il faut utiliser un développement poussé, ce qui ne peut se faire qu'avec les films pour diapositives et surtout les films pour le noir et blanc. Le film [[Kodak]] TriX, dont la sensibilité nominale est de 400 ISO, peut par exemple être utilisé jusqu'à 2. 500 ISO ; le film Kodak Recording (discontinué), donné pour 1. 000 ISO, pouvait atteindre 4. 000 ISO avec de très bons résultats. Actuellement, il vaut mieux utiliser des films comme l'[[Ilford]] Delta 3200 ou Kodak T-Max P3200.
 
Les films Kodak Recording
 
Pour les capteurs numériques le problème est différent. Contrairement à une idée répandue, un capteur n'a qu'une seule sensibilité et celle-ci est toujours relativement basse, équivalente à celle d'un film de l'ordre de 100 ISO ou moins. L'augmentation apparente de sensibilité procurée par les réglages des appareils correspond en fait à un traitement électronique des images ; lorsque des valeurs très élevées sont recherchées, il en résulte un « bruit » qui vient perturber les images, de sorte que l'on retrouve un défaut comparable à celui du « grain » argentique.
Contrairement à ce que beaucoup de photographes débutants peuvent penser, la meilleure utilisation du flash n'est pas la nuit ou en intérieur mais plutôt en extérieur lorsque le sujet se trouve en plein soleil. En effet, la nuit, il ne sera pas possible de recréer un éclairage satisfaisant avec un unique flash situé sur l'appareil : le sujet sera éclairé de face, perdant tout son relief. En revanche, lorsque le sujet est en plein soleil, celui-ci comporte souvent des zones d'ombre portée très marquée (par exemple : au niveau des yeux, sous le nez, sous le menton, etc.) qui peuvent être atténuées par l'utilisation du flash.
 
=== Utilisation des films de haute sensibilité ===
 
== Bibliographie ==