« Photographie/Techniques particulières/Reproduction des documents/Duplication des diapositives » : différence entre les versions

 
Elles passent, comme on peut le deviner facilement, par une phase numérique. La diapositive à reproduire est scannée avec soin, puis le fichier obtenu est « flashé » sur un support film. En fait on peut transformer par ce procédé des images issues de n'importe quel support, diapositive évidemment, mais aussi négatif couleur, photographie sur papier, négatif noir et blanc, ou bien sûr fichier issu d'un appareil numérique. Entre temps, il est toujours possible de procéder à des retouches, à des recadrages, à des modifications des images, beaucoup plus facilement qu'auparavant. On peut aussi flasher non seulement de nouvelles diapositives 24 x 26 pour obtenir des duplicata, mais aussi des documents transparents de plus grande surface destinés, par exemple, à la rétroprojection.
 
== Bibliographie ==
* COGNÉ, Guy-Michel .- La duplication des diapositives. In : Chasseur d'Images, n° 12, 1er septembre 1978, pp. 53-65.