Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Écoutez les langues d'outre-mer »

aucun résumé de modification
 
 
[[File:Guyane Randolph Lienga.ogg|left|thumb|Randolph Lienga Guyane]]
 
 
 
 
[[File:Nouvelle Calédonie Gilbert Théin Nemi.ogg|left|thumb|Gilbert Tein Nemi Nouvelle-Calédonie]]
 
 
Gilbert Tein – Nouvelle Calédonie – Langue Nemi
Gilbert Tein raconte une histoire en Nemi.
 
[[File:Nouvelle Calédonie Solange Ponija Ajië.ogg|left|thumb|Solange Ponija-Kavivioro Ajië Nouvelle-Calédonie]]
 
 
 
 
 
 
Solange Ponija-Kavivioro – Nouvelle Calédonie – Ajië
L'Ajië est la langue du clan de Solange et est donc parlée par toute sa famille. Elle transmet l'Ajië à ses enfants, bien que son mari ne le parle pas. En tant qu'enseignante, elle estime que l'enseignement du français doit rester à l'école, et l'Ajië doit être transmis dans la sphère familiale.
 
[[File:Nouvelle Calédonie Weniko Yagué Drehu.ogg|left|thumb|Weniko Ihagué Drehu Nouvelle-Calédonie]]
 
 
 
Weniko Ihagué – Nouvelle Calédonie – Drehu
Weniko Ihagué représente l'académie des langues canaques (kanak?!?!) dans son pays. Son nom, en Drehu, signifie « barrière », c'est à dire que le rôle de son clan est de prendre la décision de laisser quelqu'un rencontrer le chef de la tribu ou pas.
La langue est transmise par les parents mais aussi par des rituels initiatiques. Plus qu'une langue, Weniko Ihagué considère que transmettre le Drehu à ses enfants, c'est aussi transmettre un système de valeurs.
 
[[File:Réunion Judith créole réunionnais.ogg|middle|left|thumb|Judith Profil créole de la Réunion]]
 
 
 
Judith Profil – Créole de la Réunion
Judith Profil est bilingue français-créole de la Réunion, et le parle avec ses parents, son compagnon et son enfant. Elle distingue deux créoles Réunionnais : le créole du haut (parlé dans la partie haute de l'île) et le créole « caf » (parlé dans la partie basse de l'île). Pour elle, le créole du haut est un créole bourgeois tandis que le créole du bas est considéré comme un créole des couches sociales plus défavorisées.
 
[[File:St Martin Louis et Robert Saint Martinois.ogg|left|thumb|Louis Mussington et Robert Romney Saint-Martin]]
 
 
 
Louis Mussington et Robert Romney – Saint-Martin
Mussington et Romney parlent le Saint-Martinois, ou l'anglais de Saint-Martin. La langue est transmise de génération en génération. Mussington et Romney parlent Saint-Martinois, anglais standard et français à leurs enfants. Ils considèrent que c'est une chance et une richesse d'habiter un pays où il y a une si grande diversité linguistique.
 
[[File:Tahiti Ernest Marchal Tahitien.ogg|left|thumb|Ernest Marchal Tahitien Tahiti]]
 
 
 
Ernest Marchal – Tahiti – Tahitien
Ernest a appris la langue tahitienne à l'adolescence puis à l'université. Sa langue maternelle est le français et la langue tahitienne est sa langue seconde.
 
 
[[File:Wallis et Futuna Bernadette Papillo Futunien.ogg|left|thumb|Bernadette Papillo Futunien Wallis et Futuna]]
 
 
 
 
Bernadette Papillo – Wallis et Futuna
Bernadette Papillo parle Wallisien, car elle habite à Wallis, et un peu de Futunien avec sa famille paternelle quand elle lui rend visite.
 
[[File:Wallis et Futuna Fania Toha Wallisien.ogg|left|thumb|Epifania Toa Wallisien Wallis et Futuna]]
 
 
 
 
 
Epifania Toa – Wallis et Futuna – Wallisien
Les deux parents d'Epifania Toa viennent de Wallis, et ils lui en donc transmis la langue Wallisienne, car ils ne parlent pas français. En famille, elle parle Wallisien à ses enfants, et parfois français. Epifania Toa parle français seulement en classe ou lorsqu'elle rencontre des français, et il n'est donc pas rare qu'elle parle plusieurs jours, ou semaines, sans parler français.
 
[[Catégorie:États généraux du multilinguisme dans les outre-mer]]
49

modifications