Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Écoutez les langues d'outre-mer »

aucun résumé de modification
 
[[File:Mayotte Maliki Mahorais Shimaore.ogg|left|thumb|Faïssoili Maliki Shimaore Mayotte]]
 
 
 
Faïssoili Maliki par [[w:Mahorais |le shimaore]]. Il est né à [[w:Pamandzi|Pamandzi]], une ville située sur l'île de [[w:Mayotte|Mayotte]], où il vit toujours et où il travaille. Le mahorais est sa première langue, la seule qu'il parlait à la maison et qu'il continue de parler avec ses frères et sœurs, ses parents, mais pas avec sa fille, avec qui il parle en français. Il ne maîtrise pas le [[w:Shibushi |Shibushi ]] qui est cependant une langue autochtone très vivante à Mayotte. Le mahorais est une langue qui se créolise, en raison du vocabulaire qui est emprunté au français. « Deux avis font naître une perle », c'est le proverbe qu'utilise pour décrire le cheminement qui permettra de construire un nouveau projet de société à Mayotte.
 
[[File:Mayotte Zaina Moussa Shibouchi.ogg|left|thumb|Zaïna Moussa Shibushi Mayotte]]
 
 
Zaïna Moussa vit à Mayotte, elle parle [[w:Shibushi |Shibushi]]. C'est la langue qu'elle a hérité de ses parents, qui est parlée dans son village, et qu'elle utilise en famille et avec ses amis. Son village qui s'appelle Passi-Kely se situe dans le sud de Mayotte, dans la commune de [[w:Kani-Kéli |Kani-Kéli]]. Dans le village tout le monde parle Shibushi. Quand des personnes parlant shimaoré viennent s'installer et se marient, leurs enfants utilisent les deux langues, selon les circonstances.
 
[[File:Nouvelle Calédonie Gilbert Théin Nemi.ogg|left|thumb|Gilbert Tein Nemi Nouvelle-Calédonie]]
49

modifications