Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Écoutez les langues d'outre-mer »

aucun résumé de modification
Vinije Haabo parle le saramaka. Il a grandi au village jusqu'à l'age de 16 ans où il est allé en ville, à Paramaribo, au Surinam où il a fat ses études avant de voyager vers la Hollande où il a eu trois enfants avec qui il parle la langue saramaka. Mais la difficulté est de trouver des mots nouveaux en saramaka, pour décrire la culture de la ville.
Les anciens disent qu'aller vite, c'est bien. Mais progresser doucement, c'est aussi bien !
 
 
[[File:Martinique Jean-Marc Rosier Créole de Martinique.ogg|left|thumb|Jean-Marc Rosier créole de Martinique]]
 
Jean-Marc Rosier parle le créole de la Martinique. Son nom lui vient de son arrière arrière grand père, un notable qui avait choisi de ne pas prendre le nom de sa mère, mais de faire de ses prénoms un patronyme. C'est à l'adolescence, grâce à un cousin, qu'il a compris qu'il pouvait dans toutes les situations user du français et du créole. C'est à partir de ce moment là qu'il s'est jeté dans l'étude du créole qu'il parle aujourd'hui à ses enfants. S'il les encourage à lui répondre en créole, cette langue reste pourtant la langue des adultes.
 
[[File:Martinique Marie-José St-Louis Créole de Martinique.ogg|left|thumb|Marie-José Saint-Louis créole de Martinique]]
49

modifications