Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Écoutez les langues d'outre-mer »

aucun résumé de modification
 
[[File:Guyane Antoine Lamoraille.ogg|left|thumb|Antoine Lamoraille Guyane]]
 
 
 
Antoine Lamoraille parle le créole guyanais. Pour lui, c'est une langue de vie et de liberté qui permet au ancêtres de sauver les enfants, qui permet la résistance et la vie en communauté. Cette langue est née dans le marronnage au XVIIème siècle. Elle a traversé toutes les colonisations anglaises, espagnoles, française, et aujourd'hui elle est encore en vie, malgré les difficultés et l'absence de scolarisation dans cette langue.
 
[[File:Guyane Marie-Annick Atiko.ogg|left|thumb|Marie-Annick Atticot Guyane]]
 
 
Marie-Annick Atticot parle le créole Guyais. Quand elle était enfant, le créole était interdit à la maison. Elle n'est pas un « as » du créole, mais peu lui importe car elle a envie de le parler, et aujourd'hui, elle le parle, bien ou mal ! C'est une blessure de ne pas avoir transmis cette langue à ses enfants qui seront obligés de prendre des cours, si à leur tour ils veulent la transmettre à leurs propres enfants.
 
[[File:Guyane Randolph Lienga.ogg|left|thumb|Randolph Lienga Guyane]]
 
 
 
 
Randolph Lienga parle la langue saramaka. Cette langue est parlée en Guyane, au Surinam, et aux Pays-Bas et son désir est qu'elle soit enseignée à l'école, pour pouvoir être utilisée comme langue commune partout dans le monde. Le saramaka est la langue maternelle de plusieurs milliers de personnes.
 
 
[[File:Guyane Sephiane Déi alokou.ogg|left|thumb|Seefiann Deie aloukou Guyane]]
 
Seefiann Deie parle l'Aloukou qui est une langue parlée sur la rivière Lawa en Guyane. L'Aloukou est un créole à base lexicale anglaise, issu des différentes communauté de marronnage venues du Surinam. Il a appris l'Aloukou aux côtés de sa mère. A la maison, Seefiann Deie parle aloukou avec ses enfants qui lui répondent en français. Mais comme le disait sa grand-mère, dans la vie, il faut essayer de bien comprendre les choses, mais ne pas se précipiter pour parler les choses !
 
[[File:Guyane Vinye Haabo Saramaka.ogg|left|thumb|Vinije Haabo Saramaka Guyane]]
49

modifications