Différences entre les versions de « Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie en lumière faible »

Il a été démontré que ces sels pouvaient également servir au renforcement de l'image latente. L'émulsion exposée est plongée pendant 10 minutes dans un bain, dont la composition peut être la suivante :
 
{| class="wikitable" qlign=3center3
{| align="center" cellspacing="2"
|-
|- bgcolor="EEEEEE"
| solution de chloroaurate de potassium à 1 % ||4 cm<sup>3</sup>
|-
|- bgcolor="EEEEEE"
| sulfocyanure de potassium ||0,5 g
|-
|- bgcolor="EEEEEE"
| bromure de potassium ||0,5 g
|-
|- bgcolor="EEEEEE"
| eau distillée, QSPF ||1 litre
|-
Le développement a lieu ensuite dans les conditions habituelles.
 
Le traitement est inefficace sur les émulsions qui ont déjà été sensibilisées aux sels d'or. Son efficacité dépend dans une large mesure de l'émulsion et du révélateur, d'où la nécessité de procéder à des essais avant d'effectuer les prises de vues réelles. Avec des émulsions de haute sensibilité, des gains de 4 à 16 fois ont été obtenus par développement dans le révélateur suivant :
 
{| align="center" cellspacing="25"
|- bgcolor="EEEEEE"
| Génol || 4 g
|- bgcolor="EEEEEE"
| Sulfite de sodium anhydre || 40 g
 
{{en travaux}}