Différences entre les versions de « Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie en lumière faible »

La première chose à faire est a priori d'utiliser des films très sensibles, dont on commence par accroître les performances par divers procédés physiques ou chimiques. La plupart du temps, ces procédés sont plus faciles à pratiquer sur des plaques ou des plan-films plutôt que sur des films en rouleaux, car l'accès direct à l'émulsion est évidemment plus facile.
 
=== Hypersensibilisation et latensification ===
 
Ce type de traitementL''''hypersensibilisation''' est pratiquépratiquée avant l'exposition ; les surfaces traitées doivent être utilisées très rapidement car les propriétés acquises sont plus ou moins fugaces. En accroissant la fragilité des cristaux d'halogénures d'argent, on facilite l'action de la lumière mais en même temps, le voile augmente, pour les mêmes raisons. L'accroissement de la sensibilité et la montée du voile sont intimement liés, reste à savoir si dans cette sorte d'amplification des densités, le rapport signal/bruit se trouve amélioré ou non. Le « grain » se trouve presque toujours augmenté, tandis que l'on constate généralement une baisse de la capacité de restitution des fins détails.
 
Les émulsions « noir et blanc » sont pratiquement les seuls utilisables, à moins que l'on recherche des effets inattendus, car l'hypersensibilisation des films en couleurs est plus qu'aléatoire et en particulier, il ne faut guère espérer la préservation de l'équilibre chromatique.
 
L'opération de '''latensification''' est pratiquée non plus avant, mais après l'exposition. Elle a pour but de multiplier les germes de développement ou de les « compléter » si l'action de la lumière a été insuffisante. Ses effets sur le grain et la reproduction des fins détails sont similaires à ceux qui sont provoqués par l'hypersensibilisation.
Ajoutons qu'il serait totalement illusoire de vouloir combiner les diverses techniques, leurs effets n'étant nullement cumulatifs. Par ailleurs, les résultats obtenus sont souvent très variables d'une émulsion à l'autre, ou même pour une même émulsion selon le lot de fabrication, le vieillissement, les conditions de conservation, etc.
 
Ajoutons qu'il serait totalement illusoire de vouloir combiner les diverses techniques, leurs effets n'étant nullement cumulatifs. Par ailleurs, les résultats obtenus sont souvent très variables d'une émulsion à l'autre, ou même pour une même émulsion, ils varient en effet selon le lot de fabrication, le vieillissement, les conditions de conservation, etc.
 
==== Effet de la chaleur ====