« Cristallographie géométrique/Introduction » : différence entre les versions

m
→‎Anisotropie : retouche
m (→‎Historique : taille de l'image)
m (→‎Anisotropie : retouche)
* un liquide est aussi désordonné et ne possède pas de forme propre mais les interactions entre atomes sont plus grandes, car la distance interatomique moyenne est plus courte. Les atomes dans un liquide forment un ordre à courte distance. Un liquide est donc beaucoup moins compressible qu'un gaz et le libre parcours moyen des atomes est plus court ;
* un solide est constitué d'atomes fortement liés qui ne peuvent pas se déplacer librement : il possède une forme et un volume propre. Les atomes dans un solide vibrent autour d'une position moyenne bien définie, l'amplitude de cette vibration est une fonction de la température.
 
{{définition|définition=Un cristal est un solide dans lequel les atomes sont ordonnés de façon périodique dans les trois directions de l'espace.}}
 
Cette définition, à la base des notions présentées dans ce livre, oppose les cristaux à une autre classe de solides dits amorphes, qui possèdent un ordre atomique local à courte échelle mais pas d'ordre à grande échelle. Du fait de la périodicité des atomes dans les cristaux, il existe plusieurs directions différentes le long desquelles l'arrangement atomique est différent : les propriétés physiques des cristaux (morphologie, clivage, dureté, conductivités thermique et électrique, dilatation thermique, déformation élastique, etc.) dépendent de la direction dans laquelle elles sont mesurées. Pour cette raison, les cristaux sont anisotropes, alors que les matériaux amorphes présentent des propriétés isotropes. Une définition plus ancienne des cristaux les décrit d'ailleurs comme des corps homogènes et anisotropes.