« Cristallographie géométrique/Introduction » : différence entre les versions

m
→‎Anisotropie : retouche
m (→‎Historique : retouche)
m (→‎Anisotropie : retouche)
</gallery></center>
 
Il existe d'autres matériaux solides qui ne sont d'après la première définition ni des cristaux ni des solides amorphes : ce sont les solides à structure ordonnée non périodique, qui ne seront pas traités ici. On distingue généralement trois classes de structures apériodiques : les structures modulées, les structures composites et les quasi-cristaux<ref>{{en}} Sander van Smaalen, ''Incommensurate Crystallography'', Oxford University Press, coll. « IUCr Monographs on Crystallography » (n{{exp|o}} 21), 2007, chap. 1 (« Structure and diffraction of aperiodic crystals »), p. 2 {{ISBN|978-0-19-857082-0}}</ref>. Ces matériaux ne peuvent pas être décrits par les concepts de la cristallographie géométrique détaillés dans ce livre, mais comme les cristaux classiques, ils donnent lieu à une figure de diffraction discrète lors d'expériences de diffraction de rayons X, de neutrons ou d'électrons. Ceci a conduit l'union internationale de cristallographie à poser une nouvelle définition plus large du concept de cristal en 1992<ref>« Report of the Executive Committee for 1991 », dans ''Acta Crystallographica Section A'', vol. 48, n{{exp|o}} 6, 1992, p. 922-946, en particulier p. 928, [http://dx.doi.org/10.1107/S0108767392008328 lien doi]</ref>, qui ne sera pas utilisée dans le reste du livre.
{{définition|définition=Un cristal est un solide dont la figure de diffraction est de nature discrète.}}
Cette deuxième définition ne sera pas utilisée dans le reste du livre.
 
=== Thermodynamique ===