Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Thématiques/Langues et création artistique »

Vu les bienfaits attendus et prouvés de l’utilisation de la chanson et des danses en langues d’outre-mer, il serait nécessaire :
*que les autorités supérieures empêchent les institutions intermédiaires de bloquer les projets intermédiaires. Il est absolument nécessaire même qu’elles les accompagnent et les soutiennent ;
*d’accompagner et de soutenir les initiatives sonores développées par des institutions telles que le [http://www.cadeg.gffr/ CADEG] ;
*d’accompagner le développement des résidences croisées et activer la présence d’artistes professionnels dans les lieux labellisés sur des projets ayant aux musiques en langues d’outre-mer (répertoires ou créations) ;
*de créer des passerelles entre les différents pays d’outre-mer pour non seulement accompagner le développement mais pour favoriser aussi des espaces de de rencontres dialogues entre les différents pays d’outre-mer et les pays voisins.
 
====Au niveau juridique====
49

modifications