Différences entre les versions de « Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie en lumière faible »

Pour l'immense majorité des appareils reflex numériques et pour certains compacts ou bridges de haut de gamme, les choses se passent autrement : il est en effet possible d'enregistrer les données « brutes de capteur » dans un fichier dit « RAW », dont le format et l'extension diffèrent selon les marques : NEF pour [[Nikon]], CR2 pour [[Canon]], etc. Ce fichier peut être enregistré en complément du fichier JPEG correspondant ou à sa place, selon les cas.
 
Tout comme un film négatif ou une diapositive, le fichier RAW contient par définition tout ce que la surface sensible a pu enregistrer ; le reste évidemment n'existe pas et ne pourra jamais être reconstitué. Du côté des basses lumières comme du côté des hautes lumières, plus on va loin dans la zone de sous-exposition ouet dans la zone de sur-exposition, plus les signaux deviennent faibles ; ils finissent par devenir indiscernables, perdus dans le magma du bruit numérique.