« Peinture en bâtiment » : différence entre les versions

m
m (Révocation des modifications de 62.34.50.54 (discussion) vers la dernière version de JackPotte)
m (→‎Préparation : typo)
 
== Préparation ==
Suivant l'importance des trouées, fissures, la qualité de la surface et sa composition, on pourra être amené à utiliser, par exemple les matériaux suivants :
*[[w:fr:mortier|Mortiermortier]] ;
*[[w:fr:ciment|Cimentciment]] ;
*[[w:fr:plâtre|Plâtreplâtre]] ;
*[[w:fr:enduit|Enduitenduit]].
 
L'enduit se décline sous deux formes : en poudre ou en pâte. En poudre, il est à diluer dans de l'eau (comme le plâtre) et présente l'avantage de pouvoir, selon l'importance de sa dilution, reboucher ou lisser, mais a l'inconvénient de sécher rapidement et de ne pas se conserver. En pâte, il présente les inconvénients d'être plus cher qu'en poudre et d'être spécialisé (il existe sous trois formes : rebouchage, universel, lissage) : l'enduit de rebouchage ne peut pas se substituer à l'enduit de lissage, et inversement. Quant à l'enduit "« universel" », il s'avère finalement à la fois capable de reboucher correctement uniquement les petits défauts (trop liquide) et incapable de lisser de manière homogène (trop solide). Cependant, l'enduit en pâte ne nécessite aucune préparation et se conserve longtemps, donc à privilégier pour les petites surfaces.
 
Un ponçage est nécessaire pour dégraisser la surface, "« casser" » l'ancienne peinture (en particulier si celle-ci est brillante) afin de s'assurer de la bonne accroche, ou enlever l'excès d'enduit.
 
Pour renforcer - un peu - la surface (notamment en cas de fissures récurrentes en raison de mouvements du bâtiment), on pourra utiliser de la toile de verre ou des bandes à plâtrer.