Différences entre les versions de « Physique quantique »

m
→‎Introduction : typo, ortho, liens
m (→‎Introduction : typo, ortho, liens)
En mécanique quantique, une particule n'est pas décrite par sa position et sa vitesse mais par une fonction de l'espace et du temps à valeur dans les complexes dont le module carré a une interprétation de densité de probablilité.
 
Pour en comprendre l'origine, il faut s'intéresser à la structure hamiltonienne des équations classiques qui est préservée en mécanique quantique. Une formulation mathématique du passage d'une théorie classique à une théorie quantique ("« principe de correspondance" »), est morphisme de [[:w:C*-algèbre|C*-algèbre]].
 
significationSignification : l'algèbre en question est senséecensée être l'algèbre des observableobservables : dans l'évolution d'un système est symétrique sous l'action des rotations, le [[:w:Théorème de Noether (physique)|théorème de Noether]] permet de définir une quantité conservée qui est le moment cinétique (pour un système lagrangien). Les trois générateurs du groupe de rotation sont les opérateurs spin à un coefficient h barre<math>\hbar</math> près, ce sont trois vecteurvecteurs d'une [[:w:Algèbre de Lie|algèbre de Lie]]. CepandantCependant, même si le système n'était pas symétrique par rotation, il semble intuitif de pouvoir définir un vecteur moment cinétique, d'où cette histoire de C*-algèbre.
 
= Le comportement quantique =