Différences entre les versions de « Cristallographie géométrique/Calculs dans les réseaux »

m
finalement l'image n'était pas terrible
(→‎Changement de base : transformation des coordonnées)
m (finalement l'image n'était pas terrible)
 
Plus les indices ''h'', ''k'' et ''l'' d'un plan sont petits, plus la distance ''d{{ind|hkl}}'' entre les plans de la famille {''hkl''} est grande.
 
[[Image:Como medir distância interplanar numa rede de bravais.png|thumb|center|Distance interréticulaire.]]
La distance interréticulaire est souvent donnée sous sa « forme quadratique » :
 
:<math>\frac{u}{\left| \begin{array}{cc} k_1 & l_1 \\ k_2 & l_2 \end{array} \right|} = \frac{v}{\left| \begin{array}{cc} l_1 & h_1 \\ l_2 & h_2 \end{array} \right|} = \frac{w}{\left| \begin{array}{cc} h_1 & k_1 \\ h_2 & k_2 \end{array} \right|}.</math>
 
La rangée [''uvw''] est appelée dans ce contextecas « axe de zone ». Les plans ayant un axe de zone en commun sont des « plans tautozonaux ». Les normales à ces plans sont toutes parallèles au plan orthogonal à l'axe de zone, qui est le « plan zonal ».
 
Trois plans d'indices de Miller (''h{{ind|1}}k{{ind|1}}l{{ind|1}}''), (''h{{ind|2}}k{{ind|2}}l{{ind|2}}'') et (''h{{ind|3}}k{{ind|3}}l{{ind|3}}'') sont tautozonaux si le déterminant de la matrice formée par leurs indices est nul.