Différences entre les versions de « Goélette Cardabela/Après »

m
→‎Entretien du pont. : Ajouté deux sous chapitres.
m (Catégorisation)
m (→‎Entretien du pont. : Ajouté deux sous chapitres.)
 
== Entretien du pont. ==
Le pont est très exposé aux intempéries. L'action combinée du soleil et de l'humidité font se développer des bactéries et des champignons qui noircissent le bois. Parfois le vent dépose de la terre et les mousses s'y développent. Le pont, en conséquence, doit être surveillé et régulièrement nettoyé.
=== Entretien du teck. ===
:Le teck se nettoie à l'acide oxalique. Il est nécessaire de bien rincer et de prendre des précaution pendant l'utilisation de cet acide.
:On peut aussi nettoyer le teck au projecteur d'eau sous pression ou le poncer. On entretient ce bois avec une l'huile quelconque que l'on essuie quelques minutes après application. L'huile de teck n'a pas de qualité particulière, éventuellement on peut lui préférer une lasure pour prolonger le temps entre deux nettoyages.
=== Entretien du liège. ===
[[File:Entretien-du-liège.jpg|thumb|left|Entretien à l'eau sous pression]]
:Le liège se nettoie avec un petit projeteur d'eau sous pression et éventuellement à la ponceuse (grain 80). Le projecteur d'eau doit avoir une pression juste suffisante pour éviter d'arracher les particules de liège. Il faut ensuite nourrir ce liège avec un produit très fluide et pénétrant ou le nourrir légèrement avec de l'huile. N'importe quelle huile peut convenir; on utilise souvent l'huile de lin. Il faut éviter de saturer ce liège pour en conserver sa qualité anti-dérappante.
=== Entretien des vernis. ===
:Il faut prévoir une couche de vernis par an. À la construction, mieux vaut prévoir une base de huit couches de vernis marin. Les années suivantes il faut envisager de passer autant de couches que d'années écoulées depuis la dernière couche. On peut faire chauffer certaines huiles et vernis pour en améliorer la fluidité et faciliter la pénétration dans les bois tendres ou poreux (Iroko). Il faut toujours attendre une hygrométrie faible avant d'appliquer les vernis.<br />
On préfère parfois utiliser une lasure.
=== Entretien des peintures. ===
:Les peintures polyuréthanes mono et bi-composants ont une durée de vie importante, de l'ordre de 10 ans pour deux couches. L'inconvénient de la peinture polyuréthane mono-composants (sans mélange avec un durcisseur) est qu'on ne peut pas la recouvrir d'une couche de peinture bi-composante; il faut complètement poncer l'ancienne peinture.