« Livre de cuisine/Cuisine médiévale » : différence entre les versions

m
aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
{{à sourcer|date=avril 2009}}
La '''cuisine médiévale''' connaît quelques particularités fortes : un goût prononcé pour les [[viande]]s, au détriment des [[légume]]s, l’usage abondant d’[[épice]]s et de substances aigres ou aigre-douces, et le début du goût pour le [[sucre|sucré]]. La cuisine médiévale est souvent imaginée comme [[graisse|grasse]], mais c'est là une idée préconçue : ce n’est qu’à la Renaissance que viendront les plats riches en graisse.
 
== Généralités ==
7

modifications