« Livre de cuisine/Cuisine médiévale » : différence entre les versions

sources partielles
m (→‎Recettes médiévales : ajout de bandeau)
(sources partielles)
* '''Les courges'''
 
''Soit pelée l'escorce, car c'est le meilleur : et toutesvoies qui vouldra mettre ce dedans, soient ostés les grains, jàsoit-il que l'escorce seule vault mieulx, puis convient tranchier l'escorce pelée par morceaux, puis pourboulir, puis hacher longuement, puis mettre cuire en gresse de beuf : à la parfin jaunir de saffren ou getter dessus du saffren par filés, l'un çà, l'autre là ; ce que les queux disent frangié de saffran''<ref name = "Albertano">Albertano (da Brescia) et Jean Bruyant, Société des bibliophiles français, ''Le Ménagier de Paris. Traité de morale et d’économie domestique composé vers 1393 par un Bourgeois parisien'', T. II, Imp. De Crapelet, Paris, 1846,
{{p.}}148 (courges), {{p.}}174 (civés d’œufs et d'oïstres).</ref>
 
En français moderne :
* '''Civé d’œufs''' (Civet d’œufs)
 
''Pochez œufs à l'uille, puis aiez oignons par rouelles cuis, et les friolez à l'uille, puis mettez boulir en vin, verjus et vinaigre, et faites boulir tout ensemble; puis mettez en chascune escuelle trois ou quatre œufs, et gettez vostre brouet dessus, et soit non liant.''<ref name = "Albertano"/>
 
En français moderne :
* '''Civé d'oïstres ''' (Civet d’huîtres)
 
''Eschaudez les et les lavez bien, et frisiez en huille, et puis prenez pain hallé, purée de poys ou de l'eaue des oïstres où elles auront esté eschaudées ou d'autre eaue boullue chaude, et du vin plain, et coullez; puis prenez canelle, gingembre, girofle et graine de paradiz, et saffren pour coulourer, deffait de vinaignre, et ongnons friz en huille, et faictes boullir ensemble; et soit bien lyant; et aucun n'y mettent pas boullir les oïstres.''<ref name = "Albertano"/>
 
En français moderne :
14

modifications