« Grec ancien/Numération » : différence entre les versions

* Μ pour {{formatnum:10000}} (ΜΥΡΙΟΙ, μύριοι, ''múrioi'').
 
C'est pour cette raison qu'on parle d'une numération [[w:acrophonie|acrophonique]].<ref>Terme désignant en principe le procédé par lequel on nomme un signe alphabétique au moyen d'un mot débutant par la lettre en question.</ref> La notation des nombres suivait le principe additif que l'on retrouve dans les chiffres romains. Ainsi, ''3'' s'exprimait par ''ΙΙΙ''', 9 par ''ΓΙΙΙΙ'', 400 par ''ΗΗΗΗ'', etc.
 
Il existait des signes notant des valeurs intermédiaires, représentés par une ligature des deux chiffres fondamentaux pour :
Utilisateur anonyme