« Photographie/Techniques particulières/Reproduction des documents/Duplication des diapositives » : différence entre les versions

Aucun résumé des modifications
L'obtention de duplicata de haute qualité a toujours posé de gros problèmes.
 
* L''''augmentation du contraste''' entre l'original et la copie est une constante. Pendant très longtemps, les amateurs qui souhaitaient réaliser eux-mêmes leurs duplicatas ont eu des résultats relativement corrects en rephotographiant leurs diapositives sur des films inversibles à grain aussi fin que possible et relativement doux, comme le [[Kodachrome]], mais au prix de multiples essais. LesEn délais2011, la disparition de développementbeaucoup trèsde longsfilms inversibles et l'allongement sans fil des délais de développement n'arrangeaientarrangent pas les choses. Les diapositives trop peu contrastées, trop « molles », ensortent sortaientsouvent ragaillardies de la « duplication » et meilleures que l'original mais celles dont les valeurs s'étageaientétagent sur toute la gamme possible, allant du blanc pur au noir le plus profond, se trouvaienttrouvent toujours plus ou moins gravement amputées. Le succès tenaittient donc bien souvent au choix des originaux qui pouvaientpeuvent être reproduits et les habitués des concours avaientont appris que les meilleures duplicata se faisaientfont à la prise de vue ; plus facile à dire qu'à faire, sans problème pour les paysagistes mais pas pour les reportersreportages sportifs !
 
* La '''correction des dominantes colorées''' étaitest un autre problème important. Selon le film utilisé pour l'original, la qualité de son développement, la source de lumière utiliséeservant pour l'éclairage, le film de copie, les dérives de couleurs imprévisibles étaientsont la règle, et il fallaitfaut parfois des dizaines de tentatives pour obtenir un résultat à peu près satisfaisant.
 
* La '''stabilité''' des conditions opératoires, allant de l'éclairage utilisé lors de la reproduction au choix du laboratoire qui réalisera les traitements, est un autre point auquel il fallaitfaut apporter une grande attention, ce qui conduit généralement à prendre note de tout ce que l'on fait, au fur et à mesure des opérations. En effet, si cette stabilité n'est pas assurée, on est conduit à s'en remettre au hasard et toutestout ce qui lesa notesété prisesnoté lors d'une séance ne serventsert à rien pour les suivantes.
 
=== Choix du matériel de reproduction ===