« Photographie/Techniques particulières/Reproduction des documents/Duplication des diapositives » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
(Révocation des modifications de CaBot ; retour à la version 219048 de Jean-Jacques MILAN)
Aucun résumé des modifications
 
 
== Introduction ==
Réaliser un duplicata de diapositive aussi fidèle que possible permettait avant tout de sauvegarder le cliché original. Les amateurs de concours savent bien que les diapositives qui circulent de l'un à l'autre sont altérées par les projections successives et soumises à tous les aléas des manipulations, même quand celles-ci sont réalisées avec un maximum de soin. Disposer de plusieurs copies permet aussi de les envoyer à plusieurs concours en même temps ou de les utiliser dans plusieurs [[ph diaporama|diaporamas]]
 
Cette technique est passée de mode, depuis l'apparition des techniques numériques, mais elle n'en est pas moins intéressante du point de vue historique.
On pouvait en outre être amené à reproduire une diapositive pour ne garder qu'une partie de l'image ou encore pour corriger certains défauts, sous-exposition, surexposition, augmentation du contraste, suppression d'une dominante, etc. mais il s'agissait alors d'une copie modifiée de l'original et non plus d'un duplicata, au strict sens du terme.
 
Réaliser un duplicata de diapositive aussi fidèle que possible permettaitpermet avant tout de sauvegarder le cliché original. Les amateurs de concours savent bien que les diapositives qui circulent de l'un à l'autre sont altérées par les projections successives et soumises à tous les aléas des manipulations, même quand celles-ci sont réalisées avec un maximum de soin. Disposer de plusieurs copies permet aussi de les envoyer à plusieurs concours en même temps ou de les utiliser dans plusieurs [[ph diaporama|diaporamas]]s différents.
 
OnUn pouvaitduplicata enidéal doit être une copie à l'identique de l'original : mêmes couleurs, même contraste, même cadrage, etc. On outrepeut être amené à reproduire une diapositive pour ne garder qu'une partie de l'image ou encore pour corriger certains défauts, sous-exposition, surexposition, augmentation du contraste, suppression d'une dominante ou d'une tache, etc. mais il s'agissaitagit alors d'une copie modifiée de l'original, ou interprétée, et non plus d'un duplicata, au strict sens du terme.
 
Les professionnels n'emploient guère le mot « duplication », ils parlent plutôt de ''duplicating'' ou plus simplement de « duplis », ce qui évite la querelle linguistique.
 
Il est possible d'obtenir des diapositives « copies » à partir de diapositives originales ou de photographies numériques. Les fichiers obtenus en scannant les originaux ou directement à partir d'un appareil numérique sont fournis à une machine spéciale qui « flashe » les images sur un film argentique conventionnel. Cela facilite grandement l'obtention de copies fidèles, mais le procédé est loin d'être gratuit...
 
=== Principaux problèmes ===