Différences entre les versions de « Histoire de France/Triomphe de la royauté — guerres d'Italie »

m
Charles le Téméraire, qui se faisait appeler le grand duc d'Occident, avait conçu le projet de rétablir à son profit l'ancien royaume de Bourgogne. Il entreprit dans ce but plusieurs guerres ; mais Louis XI s'appliqua à chaque fois à le faire échouer. C'est ainsi que le duc fut battu par les Suisses à [[w:Bataille de Grandson|Grandson]] (2 mars 1476) et à [[w:Bataille de Morat|Morat]] (22 juin 1476).
;Mort de Charles le Téméraire
L'année suivante, apprenant que la Lorraine se révoltait, il courut assiéger [[w:Nancy|Nancy]] (est de la France) ; mais il fut tué dans un combat, vraisemblablement de la main d'un gentilhomme de [[w:Saint-Dié|Saint-Dié]], le châtelain de la Tour du Mont, sous les murs de cette ville. Le lendemain, on trouva son corps « à demi enfoncé dans la glace et entamé par les loups » (5 janvier 1477).
;Succession de Charles le Téméraire
Louis XI avait triomphé de son adversaire dont les projets s'écroulaient pour toujours. Il ne lui restait plus qu'à prendre une bonne part de la succession, et il n'était pas homme à y manquer. Il s'empressa, en effet, d'occuper plusieurs provinces. Marie de Bourgogne, fille du Téméraire, se voyant dépouillée, épousa Maximilien d'Autriche pour se donner un défenseur. Celui-ci déclara la guerre à Louis XI et le battit à [[w:Bataille de Guinegatte (1479)|Guinegatte]] (7 août 1479). Mais après la mort de Marie de Bourgogne, Maximilien conclut avec Louis XI la [[Traité d'Arras (1482)|paix d'Arras]] (23 décembre 1482).
;Traité d'Arras
Par le traité d'Arras, la Bourgogne, les villes de la Somme et le comté de Boulogne étaient définitivement réunis à la couronne ; de plus l'Artois et la Franche-Comté devenaient la dot de Marguerite d'Autriche, fille de Maximilien, qui était fiancée au dauphin.