Différences entre versions de « Photographie/Thèmes/Le sport »

File:Flickr - tpower1978 - KIRIN Challenge Cup (1).jpg
</gallery>
 
== Sports mécaniques ==
 
=== Moto ===
 
Les compétitions motocyclistes sont à la mode depuis de nombreuses années. Les circuits sont parfois établis sur des routes fermées à la circulation les jours de course, mais il existe aussi des pistes spécialement réservées à cet effet, où tout est prévu pour la sécurité des pilotes et des spectateurs. Les premiers permettent de réaliser assez facilement des photos d'ambiance, éventuellement en utilisant un grand angulaire, en revanche les seconds sont conçus pour éloigner les spectateurs de la piste et les longues focales deviennent alors une quasi nécessité. Il est également impossible de s'approcher des pilotes.
 
Les photos de course prises avec une vitesse trop grande (1/1 000 s ou moins) donnent une impression de « figé » qui convient mal à la situation car l'impression de vitesse n'est pas bien rendue. Il est généralement admis que cette impression est obtenue au mieux lorsque la moto et le pilote sont nets tandis que le fond est flou, avec un effet de « filé » dans le sens du déplacement. Pour obtenir cet effet, la meilleure vitesse semble être 1/250 s, l'opérateur doit s'efforcer de suivre la moto dans le viseur le plus régulièrement possible et de prendre la photo dans le mouvement, sans s'arrêter juste après le déclenchement
 
On peut réussir des photos très spectaculaires avec des temps de pose un peu plus longs, 1/125 ou même 1/60 s mais si le flou du fond est accentué, il devient de plus en plus difficile d'obtenir une netteté parfaite sur la moto, au fur et à mesure que le temps de pose s'allonge. Seul le hasard permettra, avec des temps encore plus longs, d'obtenir des photographies satisfaisantes. À l'époque des films argentiques, la dépense risquait d'être prohibitive. Avec les appareils numériques, il est conseillé de multiplier les prises de vues puisque seules les photographies réussies entraîneront des coûts de stockage, mais c'est le tri qui risque de devenir très vite fastidieux.
 
L'effet de filé est toujours beaucoup plus important avec les longues focales qu'avec les plus courtes. Les professionnels considèrent qu'une focale de 300 mm est pratiquement un minimum, et préfèrent souvent utiliser des objectifs de 500 ou 600 mm, en 24 x 36 s'entend. Avec des objectifs de bonne qualité et de luminosité suffisante, il est possible de ne pas pousser la sensibilité au-delà de 200 ISO.
 
La mise au point peut être un problème, y compris avec un autofocus capable de suivre les mouvements très rapides. Parfois il vaut mieux revenir à la mise au point manuelle, mais sans commettre l'erreur de vouloir suivre la moto. Lorsque l'on a bien repéré l'endroit où passent les motards à chaque tour de piste, il faut prérégler la mise au point sur une distance précise et tâcher de déclencher lorsque la moto et son pilote passent à cet endroit. Naturellement il faut tenir compte du décalage temporel qui existe entre le moment où l'on appuie sur le déclencheur et celui où la photo est prise. Un peu d'entraînement n'a jamais fait de mal à personne... et permet d'anticiper le mouvement pour que le déclenchement se produise exactement au moment voulu.
 
Dans tous les cas, bien évidemment, il faut multiplier les prises de vues car le pourcentage de photographies ratées est forcément très élevé. Reste à obtenir LA photo qui sauvera la séance de prises de vues !
 
=== Tennis ===
* utilisez des vitesses élevées (au moins 1/500 ou 1/1.000 s) pour pouvoir obtenir une image identifiable de la balle, ce qui suppose l'usage d'une sensibilité élevée
* en intérieur, veillez au bon réglage de la balance des couleurs, les éclairages artificiels donnant généralement de fortes dominantes colorées si l'appareil est réglé sur « lumière du jour ».
 
 
=== Surf et sports analogues ===