Différences entre les versions de « Gimp, Quézaco ?/Introduction »

aucun résumé de modification
Voici une question très interressanteintéressante, très philosophique aussi. Chacun ressent l'art d'une manière différente, mais en théorie, le graphisme rime avec couleur. En effet, le graphisme c'est la couleur. Sans couleur, pas de graphisme et sans graphisme, pas de couleur. Les deux sont complémantairescomplémentaires. Le graphisme est une façon de ressetirressentir et d'exprimer les choses sous forme de dessin. Le graphisme fonctionne en parfaite harmonie avec l'idée. Une idée, c'est quoi? C'est une pensée. Donc on peut facilement en conclure que le graphisme est une idée, ou plutôt, une interprétation d'une idée par les couleurs. Une idée peut être un sentiment ou une scène. Un sentiment peut être représenté à travers le graphisme par une scène, comme par des formes abstraites. Une scène est toujours concrète, tandis qu'un sentiment ou un idée ne peut être que abstraite. Le graphisme est là depuis toujours. Souvent, on croit que le graphique c'est communiquer une idée par un design. C'est vrai aujour'huiaujourd’hui, mais il y a quelques siècles, le graphisme ne fonctionnait pas avec le design, car il n'était pas né. Bien sûr, maintenant que l'on a définit ce que c'était qu'un design, on le met partout, car chaque chose a un design. C'est vrai, cela a toujours été vrai.
 
[[Catégorie:Gimp, Quézaco ? (livre)|{{SUBPAGENAME}}]]