Différences entre les versions de « Les contraintes du milieu spatial/Des contraintes thermiques »

Le contrôle thermique passif consiste en l'utilisation des échanges radiatifs pour réguler la température.
=== Les dissipateurs thermiques ===
\caption{[[Fichier:Iss thermal.jpg|thumb|Les dissipateurs thermiques de l'ISS, en aout 2005. Source : NASA}]]
Les dissipateurs thermiques sont très employés à bord des satellites. Ils permettent de dissiper de la chaleur par rayonnement, et sont généralement formés de plusieurs plaques de matériaux hautement conductifs (aluminium par exemple).
 
\begin{figure}[h]
\begin{center}
\includegraphics[scale=0.1]{iss_thermal.jpg}
\caption{Les dissipateurs thermiques de l'ISS, en aout 2005. Source : NASA}
\end{center}
\end{figure}
 
=== L'isolation du satellite ===
\caption{[[Fichier:MicroMeteoriteDamage.jpg|thumb|Déchirure causée par une micro-météorite sur la MLI de la Station Spatiale Internationale (ISS), en 2007. Elle mesure environ 15 cm. Source : NASA}]]
Les satellites sont la plupart du temps entourés d'une couverture dorée, très visible. Cette couverture est nommée \textit{''Multi-Layer Insolation}\index{Multi-Layer Insolation}'' (MLI), en Français isolation multi-couches. Elle est composée de nombreux matériaux légers mais fortement réflecteurs, l'objectif étant de limiter les échanges radiatifs avec l'extérieur.
 
L'étude d'une plaque d'aluminium chauffée, enrobée dans une feuille de MLI puis placée dans une cloche à vide montre une diminution moins brutale de la température qu'une plaque placée dans les mêmes conditions sans la feuille de MLI.
 
On trouve dans ces «~ feuillets~ » du Mylar, du Kapton et du Téflon. La couche extérieure, de $<math>2,5 \times 10^{-3}$</math> cm d'épaisseur, est renforcée avec de la fibre de verre, afin d'empêcher toute déchirure.
 
Les couvertures en MLI sont découpées à l'aide d'un patron. Les bords sont ensuite thermo-scellés, cousus, puis les plaques sont attachées à l'engin spatial en utilisant des bandes Velcro.
 
Chaque couche est séparée des autres par un filet, afin d'empêcher tout contact. Plus il y a de couches, plus la MLI est efficace ; on en compte en moyenne 15, bien que ce nombre puisse varier avec le budget et l'efficacité voulue.
 
\begin{figure}[p]
\begin{center}
\includegraphics[scale=0.06]{micrometeorite.jpg}
\caption{Déchirure causée par une micro-météorite sur la MLI de la Station Spatiale Internationale (ISS), en 2007. Elle mesure environ 15 cm. Source : NASA}
\end{center}
\end{figure}
\begin{figure}[p]
\begin{center}
\includegraphics[scale=0.5]{mli_efficacite.png}
\caption{Résultats expérimentaux pour l'étude d'une plaque de métal chauffée à 100°C puis laissée à refroidir avec une couverture de survie ou sans. Cette expérience permet de mettre en évidence le rôle prépondérant des rayonnements.}
\end{center}
\end{figure}
 
=== Organisation du satellite ===
63

modifications