Différences entre les versions de « Les contraintes du milieu spatial/Des contraintes thermiques »

m
aucun résumé de modification
m
En outre, les capteurs « optiques », c'est-à-dire ceux basés sur la technologie CCD, demandent des températures stables
afin d'éviter la dilatation ou la contraction des lentilles. Enfin, les réservoirs de carburant, généralement d'hydrazine<ref>L'hydrazine, de formule chimique <math>N_2H_4</math>, est employée depuis la seconde guerre mondiale comme carburant pour moteurs-fusées. Elle est aujourd'hui
utilisée comme mono-ergol sur les engins spatiaux, car elle permet d'obtenir une faible poussée très précise.</ref>, doivent être maintenus au-delà de 10°C, faute de quoi le liquide hautement explosif gèlera, rendant impossible son utilisation et risquant d'endommager
les parois, de la même manière qu'une bouteille d'eau remplie à ras-bord placée au congélateur est déformée.
 
\caption{Évolution de la température à l'intérieur du dispositif. Le lien entre l'ouverture des louvres et la température intérieure est clairement établi. Température extérieure : 21°C}
\end{figure}
 
== Notes ==
</references>
 
[[Catégorie:Les contraintes du milieu spatial (livre)]]
63

modifications