« Photographie/Surfaces sensibles/Papiers noir et blanc » : différence entre les versions

 
Le rapport entre ces deux expositions maximale et minimale est une caractéristique importante d'un papier donné. En réalité nous utiliserons plutôt le '''contraste utile''' de ce papier, défini comme le logarithme du rapport des deux expositions extrêmes.
 
=== Le doux et le dur ===
 
Le papier de tirage doit être choisi en fonction du négatif à agrandir. Si ce dernier est très contrasté, très « dur », il faut choisir un papier de très fort contraste utile, qualifié de « doux » et repéré par un « grade » 0 ou 1. Si au contraire le négatif est très peu contrasté, très « doux », il faut au contraire adopter un papier très « dur » de « grade » 4 ou 5. On trouve des correspondances telles que :
 
* '''O''' : extra-doux
* '''1''' : doux
* '''2''' : normal
* '''3''' : dur
* '''4''' : extra-dur
* '''5''' : ultra-dur
 
Ces notions de '''dur''' et '''doux''' se réfèrent à des habitudes de travail et à des classements approximatifs plus qu'à une rigueur scientifique ; ces appellations, tout comme les grades, ne sont pas en correspondance d'une marque à l'autre. De plus, avec le temps, les papiers ont tendance à devenir plus doux et cela ne va pas sans poser de gros problèmes aux photographes non avertis.
 
Pour fixer les idées, les papiers ultra-doux ont des contrastes utiles de l'ordre de 1,7 à 2, ce qui veut dire que l'exposition qui fournit le noir complet est de 60 à 100 fois plus forte que celle qui provoque l'apparition des premières traces de gris. Pour un papier ultra-dur récemment produit, le contraste utile va de 0,3 à 0,4, et le rapport des expositions extrêmes n'est plus que de 2 à 2,5. Pour un papier « normal » le contraste utile prend une valeur intermédiaire de 1 à 1,2, le rapport des luminosités extrêmes allant de 10 à 16.
 
Lorsque l'on doit tirer des négatifs très diversement contrastés, il faut théoriquement disposer de la gamme entière des grades dans toutes les catégories de papier que l'on utilise, ce qui représente un investissement non négligeable si l'on réalise des agrandissements de grande surface. C'est une des raisons pour lesquelles les tireurs professionnels, de plus en plus rares, travaillent en réalité avec un minimum de qualités de papier et restent fidèles à une marque ; l'autre raison est que le meilleur papier de tirage est celui que l'on sait bien utiliser.
 
En fait, comme nous le verrons par la suite, le contraste d'un négatif et le contraste utile d'un papier sont des choses qui peuvent se mesurer assez facilement. Nous invitons donc les lecteurs à ne pas s'adonner à la facilité, mais au contraire à apprendre la technique pour pouvoir travailler beaucoup plus efficacement au laboratoire, sans remplir la poubelle et en produisant des agrandissements de qualité.
 
=== La gradation variable ===
 
Plutôt que d'acheter une collection de quatre ou cinq boîtes de papier de la même qualité mais de grades différents, il est souvent préférable de se procurer un papier multigrade d'aspect équivalent mais conçu de telle façon que l'on puisse obtenir, en l'exposant à travers un jeu de filtres, une gradation variable. Même si l'éventail des gradations disponibles est quelque peu restreint par rapport à celui d'une série de papiers à grades, pouvant aller par exemple de 0,7 à 1,5, il se révèle suffisant pour couvrir la quasi totalité des besoins.
 
Les papiers multigrades comportent deux couches d'émulsions sensibles au bleu pour l'une et au vert pour l'autre. Contrairement à ce qui est souvent écrit ici ou là, ces deux couches ne présentent pas des contrastes utiles différents mais plutôt des sensibilités différentes, avec un contraste utile plutôt faible. Une série de filtres allant du jaune au pourpre permet de les insoler de façon plus ou moins sélective : le filtre le plus jaune arrête tout le bleu mais laisse passer tout le vert, tandis que le plus pourpre arrête tout le vert mais laisse passer tout le bleu. Les filtres intermédiaires permettent d'exposer plus ou moins chacune des deux couches.
 
== Bibliographie ==