« Photographie/Surfaces sensibles/Papiers noir et blanc » : différence entre les versions

Les papiers de couleur crème ou « chamois », jadis très en vogue, ont de nos jours pratiquement disparu. On préfère maintenant les fonds blancs.
 
==== État de surface et contraste ====
 
Entre les papiers brillants et les papiers mats, on peut trouver toute une gamme de textures semi-mates, toilées, etc.
 
Outre leur aspect superficiel, le rendu des valeurs n'est pas du tout le même pour les divers états de surface, en ce qui concerne la finesse des détails reproductibles et l'étendue de la gamme des gris possibleofferte.
 
Les blancs d'un papier brillant renvoient environ 80 % de la lumière qu'ils reçoivent, tandis que les noirs n'en renvoient que 2 % dans les directions autres que celle de la réflexion spéculaire. Les blancs renvoient donc 40 fois plus de lumière que les noirs, ce qui donne un contraste d'image :
:: <math>C_{brillant} = log(40) = 1,6 \,</math>
 
Comme pour les papiers brillants, les blancs d'un papier mat renvoient aussi pratiquement 80 % de la lumière qu'ils reçoivent, mais les noirs en renvoient beaucoup plus, 10 % ou parfois davantage. Le rapport des luminances des zones claires et des zones sombres chute donc considérablement, n'atteignant guère que 8, le contraste d'image est beaucoup plus faible :
:: <math>C_{mat} = log(8) = 0,9 \,</math>
 
== Bibliographie ==