Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Objectifs grand-angulaires »

</gallery>
 
=== Les grand angulaires à focale variable ===
 
Pour des raisons de coût et de facilité de réalisation, les fabricants d'objectifs ont commencé par s'attaquer aux focales relativement longues du style 50-150 mm, ou 80-200 mm. Ensuite, progressivement, ils ont proposé des objectifs dits « trans standard » couvrant une plage de focales allant du grand angulaire modeste au téléobjectif modeste. C'est ainsi que l'on a vu naître dans les années 1970 et 1980 de très nombreux objectifs, dans toutes les marques, du type 35-70 mm ou 28-85 mm. La plupart du temps, ces objectifs étaient proposés en « kit » avec les boîtiers, à un prix apparemment sacrifié.
 
Ce n'est que beaucoup plus tard que l'on a pu trouver sur le marché des objectifs à focale variable capables d'offrir sur leur plus courte focale des angles de champ importants. Les marques ont alors proposé des 28-50, des 24-35 ou des 24-50 mm. Avec l'apparition des boîtiers numériques reflex dotés de capteurs demi-format, les focales se sont raccourcies et les zoom trans standard courants sont plutôt du type 18-55 mm, équivalents des 28-80 des décennies précédentes.
Ce sont les objectifs compris entre 28 et 49 mm. Cette plage de focale est commune à beaucoup d'[[objectif transstandard|objectifs transstandards]] fournis en kits avec les [[reflex|boîtiers reflex]] et sur les [[appareil compact|appareils compacts]] argentiques ou numériques. Ainsi, les compacts "démarrent" leur plage de focales à 24 mm, 28 mm, 33 mm ou 35 mm selon les modèles, ce qui peut constituer un argument d'achat selon les utilisateurs, selon qu'ils recherchent un appareil destiné à photographier des paysages. Sur les reflex argentiques, la plage de focales des zooms transstandards de base, fournis avec l'appareil, commence régulièrement à 28 mm (Ex. : Canon EF 28-80mm f3,5-4,5).
 
Les débuts des techniques numériques ont vu diminuer de façon très importante les possibilités d'associer des objectifs de très courtes focales aux capteurs numériques. Cette difficulté semble maintenant levée et en 2011 on voit réapparaître de nombreux objectifs grand-angulaires, y compris à focale variable. Leur prix reste toutefois très élevé, pour des raisons qui tiennent à une réalisation difficile et à un marché trop restreint, malgré la multiplication des ventes de boîtiers.
 
<gallery widths="240px" heights="240px" perrow="3">
<gallery>
File:Sigma 10-20mm f4-5.6 EX DC HSM lens hood.jpg<|un exemple de zoom grand angulaire : [[Photographie/gallery>Fabricants/Sigma/Sigma 10-20 mm f/4-5,6 EX DC HSM]]
</gallery>
Cependant, lors du passage des reflex argentiques aux [[reflex numérique|reflex numériques]], ces objectifs transstandards fournis en kit, du fait du [[coefficient de recadrage]], se trouvaient "transformés" et cadrent comme un 42 mm (Nikon, Pentax, Minolta, coefficient de recadrage x1,5) ou comme un 45 mm (Canon, coefficient de recadrage x1,6) ! Même les coûteux objectifs comme le Canon 24-105 mm [[série L]] perdent de leur intérêt sur les boîtiers au capteur de format [[APS-C]].
 
La distorsion de ces objectifs est souvent assez élevée et variable en fonction de la focale affichée. Il est souvent possible de la corriger au cours du post-traitement des photographies.
Ceci a amené les fabricants à développer des objectifs spécialement destinés à ce format de capteur, afin de proposer des objectifs cadrant de nouveau "bien large" ! Ainsi, les kits fournis sont rapidement proposés avec un 18-55 mm (Canon, Pentax, Samsung) voire un 18-70 mm (Nikon, Sony/Minolta). Ces objectifs sont cependant souvent incapables d'être montés sur des appareils argentiques, leur [[cercle d'image]] étant plus petit que le format 24 x 36 mm, mais aussi parce que, comme chez Canon, un joint caoutchouc supplémentaire empêche la remontée du miroir d'un appareil [[plein format]]. Chez les fabricants, les dénominations de ce type d'objectif "spécial numériques" sont multiples :
 
* Canon : EF-S
* Nikon : AI-S
* Sigma : DC
* Tamron : DI-II
* Sony/Minolta : DT
 
Face à ces zooms de plage de focale plus ou moins large, les fabricants d'objectifs proposent depuis les débuts de la photographie des [[objectif de focale fixe|objectifs de focale fixe]] inférieure à 50 mm. Ainsi, chez Canon, on trouve des objectifs de 28 et 35mm plus ou moins onéreux selon qu'ils appartiennent à la [[série L]] ou non. Dernièrement, Pentax a proposé un objectif [[pancake]] de 44 mm.
 
==== Les ultra "grands-angles" ====
Comme leur nom l'indique, ces objectifs ont une focale résultante inférieure à 28 mm au format 24 x 36mm. Ces objectifs ont refait leur apparition sur le marché avec l'avènement du numérique, avec essentiellement des zooms :
* Canon : EF-S 10-22 mm f/3,5-4,5 USM
* Nikon : AI-S
* Sigma : 10 mm f/2,8 EX DC HSM, Sigma 10-20 mm f/4-5,6 EX DC HSM , Sigma 12-24 mm f/4,5-5,6 EX DG ASPHERICAL HSM
* Tamron : SP AF 11-18 mm f/4,5-5,6 Di II LD Aspherical(IF)
* Tokina : AF 12-24 mm f/4 AT-X 124 PRO DX
* Pentax : AF 12-24 mm f/4 AT-X 124 PRO DX (identique à celui de Tokina)
* Sony/Minolta : 11-18 mm - f/4.5-5.6 DT
Ce type d'objectif permet d'obtenir des angles de prise de vue très larges, mais entraînent invariablement des déformations apparentes des objets sur les bords, qui peuvent être esthétiques et voulues, ou bien corrigées via des logiciels idoines.
 
== Objectifs de type « fish-eye » ==