Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Objectifs grand-angulaires »

=== Les « courtes focales » ===
 
Comme nous l'avons déjà dit, ce terme « courte focale » ne doit être employé qu'en référence à un format donné de surface sensible. Pour le 24 x 36 par exemple, dont la diagonale vaut 43,3 cm, cela correspond à des objectifs grand angulaires « raisonnables » dont la focale est de l'ordre de 35 mm.
 
Ces objectifs présentent des avantages importants, au point que beaucoup de reporters professionnels spécialistes du [[reportage]] les laissent presque à demeure sur leur appareil. Ils apprécient grandement cette focale, qu'ils utilisent parfois à l'exclusion de toutes les autres car elles les oblige à se placer très près de l'action photographiée. L'angle de prise de vue relativement important, variant de 62 à 65 ° pour la plupart des 35 mm du commerce, ce qui permet de photographier assez facilement quand on manque un peu de recul ; c'est souvent le cas lorsque l'on photographie par exemple des monuments, certains paysages très vastes ou encore des scènes d'intérieur.
 
On sait aussi que la précision de la mise au point est d'autant plus critique que la focale est plus grande, pour un format donné. De ce point de vue, le 35 mm est relativement tolérant car, dans les conditions les plus courantes d'observation, les photographies faites au grand angulaire sont regardées depuis [[distance orthoscopique|une trop grande distance]]. La [[profondeur de champ]] semble donc relativement importante, trop même dans certaines situations, ce qui donne facilement une zone de netteté très étendue.
 
La plupart des objectifs de courte focale permettent de réaliser la mise au point à très faible distance, ce qui permet de placer des sujets relativement petits dans leur contexte, par exemple une plante de montagne dans son environnement.
 
<gallery widths="240px" heights="240px" perrow="3">
File:Eritrichium nanum02.jpg
File:PrimulaAuricula02.jpg
File:Breithorn Enzian 2005-06-11.jpg
</gallery>
 
 
La plupart des flashes ont un angle d'éclairement assez large pour que les bords et les angles de l'image ne soient pas trop assombris.
 
 
 
 
Le 28 mm, dont l'angle de champ atteint environ 75 °, est d'une utilisation plus délicate et son champ nettement plus grand n'est souvent pas entièrement couvert par les flashes.
 
* les « très grand angulaires » qui correspondent à des focales de 24 ou 21 mm, irremplaçables pour procurer certains effets particuliers ou permettre des prises de vues impossibles autrement. Un photographe comme [[Jeanloup Sieff]] utilisait très largement le 21 mm monté sur son [[Leica]].
* les « super grand angulaires » correspondent à des focales de 17 ou 15 mm par exemple. S'il s'agit de véritables grand angulaires, la distorsion demeure suffisamment faible pour autoriser des prises de vues architecturales ou autres, pour lesquelles le respect des lignes droites est très important.
 
 
 
Ces objectifs présentent des avantages importants, au point que beaucoup de reporters professionnels les laissent presque à demeure sur leur appareil. L'angle de prise de vue relativement important, variant de 62 à 65 ° pour la plupart des 35 mm du commerce, ce qui permet de photographier assez facilement quand on manque un peu de recul ; c'est souvent le cas lorsque l'on photographie par exemple des monuments ou des scènes d'intérieur.
 
Ce sont les objectifs compris entre 28 et 49 mm. Cette plage de focale est commune à beaucoup d'[[objectif transstandard|objectifs transstandards]] fournis en kits avec les [[reflex|boîtiers reflex]] et sur les [[appareil compact|appareils compacts]] argentiques ou numériques. Ainsi, les compacts "démarrent" leur plage de focales à 24 mm, 28 mm, 33 mm ou 35 mm selon les modèles, ce qui peut constituer un argument d'achat selon les utilisateurs, selon qu'ils recherchent un appareil destiné à photographier des paysages. Sur les reflex argentiques, la plage de focales des zooms transstandards de base, fournis avec l'appareil, commence régulièrement à 28 mm (Ex. : Canon EF 28-80mm f3,5-4,5).