Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Objectifs grand-angulaires »

== Propriétés particulières ==
 
Les objectifs grand-angulaires sont évidemment irremplaçables lorsqu'il faut enregistrer la totalité d'un sujet depuis un point trop rapproché pour que l'on puisse utiliser un objectif de focale dite « normale ». C'est très souvent le cas, par exemple, lorsque l'on cherche à photographier des [[monument]]s sans avoir pour cela suffisamment de « recul ». Il faut retenir avant tout quelques règles de bon usage.
 
* Depuis un point de vue donné, plus l'angle de vision est important, plus nombreux sont les éléments du sujet dont on peut enregistrer simultanément les images. De ce fait, si l'on n'y prend garde, les photographies donnent souvent une impression de bric-à-brac ou même de « foutoir » ; il faut donc soigner particulièrement la composition et le cadrage.
 
* Beaucoup d'objectifs grand-angulaires donnent des images entachées de [[distorsion]], généralement en barillet. Les lignes droites présentent une concavité orientée vers le centre de la photographie et d'autant plus marquée qu'elles sont situées loin de celui-ci. Cette distorsion est incompatible avec certaines applications, comme la photographie d'architecture, mais dans certaines conditions il est possible de la corriger par un traitement informatique des images.
 
* Les dimensions de l'image d'un objet diminuent très vite lorsque la distance entre cet objet et l'objectif s'accroît. Les photographies faites au grand angulaire présentent souvent, de ce fait, un aspect caricatural. Toutefois, sauf exception, la [[Photographie/Perspective/Photographie et perspective|perspective]] est parfaitement respectée ; les déformations apparentes sont dues tout simplement au fait que les photographies ne sont pas regardées à la bonne distance.
 
* Ces problèmes s'accentuent lorsque l'axe optique est incliné vers le haut ou vers le bas.