Différences entre les versions de « Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie par temps froid »

aucun résumé de modification
(Page créée avec « {{Ph s Conditions particulières}} »)
 
{{Ph s Conditions particulières}}
 
 
Le froid est un ennemi du matériel photographique et la photographie en hiver, ou dans des conditions hivernales comme celles que l'on peut rencontrer en haute altitude nécessite quelques précautions.
 
=== Batteries ===
Avec les appareils numériques, la nécessité absolue de disposer de piles ou de batteries en état de marche complique les choses par rapport aux appareils mécaniques simples capables de fonctionner sans aucune énergie électrique. Les batteries de rechange seront donc fort logiquement conservée au chaud dans une poche intérieure de vos vêtements : elles sont en effet très sensibles au froid et la puissance qu'elles peuvent fournir diminue de façon importante en-dessous de 5 °C, ce qui est très loin des -10 ou -25 °C qui sont des températures relativement courantes dans les régions froides de l'Hexagone ou à la montagne.
 
=== Appareils ===
 
Le principal ennemi est la condensation, qui non seulement brouille les images en se formant sur les lentilles, mais peut créer des courts-circuits dans les éléments électriques et électroniques, voire décharger les batteries.
 
Lors d'une sortie photographique il est donc conseillé de conserver l'appareil et éventuellement les objectifs interchangeables au chaud sous les vêtements. Si ce n'est pas possible, l'appareil laissé au froid peut fonctionner de façon anormale ou même tout simplement ne pas fonctionner du tout.
 
La période la plus dangereuse est celle où l'appareil a été exposé au froid et où il retourne dans une atmosphère tiède et humide. S'il n'est pas spécialement protégé il vaut mieux le laisser dans son sac que le sortir, car alors la condensation se fera essentiellement sur le sac et beaucoup moins sur et dans l'appareil. On recommande parfois de compléter cette protection par un sac en plastique dans lequel on enfermera le moins possible d'air. Après que l'appareil a repris la température de la pièce, ce qui peut demander plusieurs dizaines de minutes, il faut le déballer pour qu'il soit aéré et ne pas le laisser dans l'atmosphère confinée du sac, qui peut elle-même être très humide.
 
Le froid peut perturber considérablement le fonctionnement des obturateurs, en modifiant la raideur des ressorts en en augmentant les [[frottement]]s entre les parties mobiles. Il en résulte des temps de pose souvent anormalement longs et qui plus est, irréguliers.
 
Par très grand froid, les boîtiers métalliques peuvent « brûler » les doigts et ceux-ci peuvent même, dans les cas extrêmes, y rester collés par la glace. IL est bon de suivre l'exemple des photographes professionnels qui recouvrent de ruban adhésif de type « Gaffer » les parties les plus sensibles du boîtier. Outre la protection contre le froid, cela peut également améliorer l'étanchéité et éviter l'intrusion de neige poudreuse.