Différences entre les versions de « Photographie/Techniques particulières/Sténopé »

m
Orthogaffe - Homonymie résolue à l'aide du robot: Diaphragme
m (Correction des br)
m (Orthogaffe - Homonymie résolue à l'aide du robot: Diaphragme)
== Principe de fonctionnement ==
 
Le sténopé se présente sous la forme d’une boîte dont l’une des faces est percée d’un minuscule trou qui laisse entrer la lumière. Sur la surface opposée au trou vient se former l'image inversée de la réalité extérieure, capturée par un support photosensible (le plus souvent du papier photographique). Le sténopé ne comporte ni objectif optique ni [[diaphragme (photographie)|diaphragme]] : l’image obtenue est directement constituée par la lumière qui pénètre à l’intérieur de la boîte. L’image produite est de type négatif.
 
Du fait de la petitesse de l’orifice permettant à la lumière de pénétrer à l’intérieur de l’appareil et de l’absence d’[[Objectif_photographique|objectif optique]] permettant de canaliser et concentrer la lumière, le temps nécessaire pour impressionner la surface photosensible est très important. Selon la taille de l’appareil, il peut se chiffrer en heure.
D’un point de vue historique, le sténopé est la forme primitive de l’[[appareil photographique]]. La première photographie, prise par [[Nicéphore Niepce]], l’a été grâce à un dispositif de type sténopé : une [[camera obscura]] équipée d’une plaque métallique recouverte d’une émulsion photosensible (du bitume de Judée).
 
Le sténopé se distingue de l’[[appareil photographique]] moderne par l’absence de dispositif optique (objectif) et de [[diaphragme (photographie)|diaphragme]].
 
== Pratique ==
0

modification