« Photographie/Thèmes/La nuit » : différence entre les versions

Cette situation peut se présenter lors d'un concert, d'un spectacle de rue, ou encore lorsque le photographe est lui-même en mouvement, par exemple à bord d'un bateau. Dans ces conditions, il ne faut pas hésiter à adopter des sensibilités de 800 ou 1600 ISO, voire davantage ; pour autant, cela ne dispense généralement pas d'utiliser un pied ou un autre appui. La présence d'un stabilisateur dans l'objectif ou dans le boîtier est évidemment un élément favorable.
 
Dans tous les autres cas, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, il vaut mieux adopter une pellicule de '''faible sensibilité''' (100 ISO est une bonne valeur) ou laisser le capteur de son appareil numérique sur sa sensibilité nominale, qui équivaut habituellement à des valeurs de l'ordre de 80 ou 100 ISO. Un bon support est alors non plus conseillé, mais absolument indispensable et danssi levous casutilisez desun appareilsappareil reflex, il conviendra d'éviter autant que possible les valeurs du temps de pose comprises entre 1/30 s et 1/2 s car c'est dans cet intervalle que les vibrations dues à la remontée du miroir sont les plus néfastes.
 
En noir et blanc, beaucoup de photographes conseillent cependant d'utiliser des films de 400 ISO, qui constituent un bon compromis entre la finesse et la rapidité. Le problème de la sensibilité aux diverses couleurs n'a plus guère d'importance.
Dans tous les autres cas, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, il vaut mieux adopter une pellicule de '''faible sensibilité''' (100 ISO est une bonne valeur) ou laisser le capteur de son appareil numérique sur sa sensibilité nominale, qui équivaut habituellement à des valeurs de l'ordre de 80 ou 100 ISO. Un bon support est alors indispensable et dans le cas des appareils reflex, il conviendra d'éviter autant que possible les valeurs du temps de pose comprises entre 1/30 s et 1/2 s car c'est dans cet intervalle que les vibrations dues à la remontée du miroir sont les plus néfastes.