Différences entre les versions de « Photographie/Traitements couleurs/Développement chromogène »

* réduction des grains d'halogénures d'argent exposés en argent, avec oxydation parallèle de la substance développatrice,
* association de la substance développatrice avec le copulant pour former un colorant.
 
La plupart des développateurs utilisés dans le développement couleur peuvent également servir pour le noir et blanc, même si on ne les utilise pas en pratique pour des raisons de coût et/ou de toxicité, la réciproque n'est généralement pas vraie.
 
Dans les faits le détail des réactions n'est que très imparfaitement expliqué. D'après les travaux de Thomas et Weissberger, le processus serait le suivant :
 
# la substance développatrice, qui est presque toujours une para-phénylènediamine, s'oxyde pendant la réduction des sels d'argent pour former une quinone-diimine intermédiaire,
# cette quinone-diimine se combinerait avec le copulant pour former une leuco-base incolore,
# la leuco-base se comporterait à son tour comme un développateur et elle s'oxyderait pour donner un colorant, en provoquant simultanément la formation d'argent métallique.
 
Le schéma global est donc acceptable, à condition bien sûr de passer sous silence toutes les phases intermédiaires éventuelles.
 
== Facteurs influençant la vitesse de développement ==
 
Comme la plupart des réactions chimiques, celles qui interviennent dans le développement chromogène n'évoluent de façon non pas instantanée, mais progressive. Dans le cas qui nous préoccupe, la [[vitesse de réaction]] dépend de toute une série de paramètres :