Différences entre les versions de « Philosophie/Philosophie de l'esprit/Ce que Marie ne savait pas »

aucun résumé de modification
[[Image:Missing blue shade.svg|center|thumb|Peut-on avoir l'idée de la nuance manquante, sans en avoir d'abord une impression ?]]
 
Pour Hume, la réponse est oui. On peut cependant se demander si l'expérience de plusieurs teintes de bleu ne permet pas à l'imagination de les combiner pour obtenir l'impression d'une nuance ''jamais'' vue, ce qui ferait que la capacité de prédire ce que cela fait d'avoir l'expérience de cette nuance de bleu résulterait d'une combinaison de plusieurs expériences antérieures d'une certaine couleur. Or, dans l'expérience de Marie, il n'y a ''pas'' de bleu ''du tout''. Donc, est-ce que l'expérience de Hume peut véritablement réfuter l'expérience de Jackson ?
 
=== Réponse de Daniel Dennett ===
 
Cet exemple étant exposé, voyons comment le philosophe Daniel Dennett a proposé de répondre à Jackson.
L'un des présupposés de l'expérience de pensée est que Marie possède ''toutes'' les connaissances physiques sur le fonctionnement de la vision. Or, nous ne savons pas en l'état actuel en quoi consiste une telle connaissance complète. Il est donc possible que la connaissance physique complète du fonctionnement de la vision ''implique'' la connaissance de l'effet que cela fait d'avoir l'expérience d'une couleur. Plus précisément, rien n'empêche que nous puissions un jour expliquer comment une réalité physique explique l'effet que cela fait d'avoir l'expérience de cette réalité, ce qui reviendrait à pouvoir réduire l'effet que cela fait à une connaissance physique.
 
LDennett remarque qu'il y a une faille dans l'expérience de pensée. En effet, l'un des présupposés de l'expérience de pensée est que Marie possède ''toutes'' les connaissances physiques sur le fonctionnement de la vision. Or, nous ne savons pas en l'état actuel en quoi consiste une telle connaissance complète. Il est donc possible que la connaissance physique complète du fonctionnement de la vision ''implique'' la connaissance de l'effet que cela fait d'avoir l'expérience d'une couleur. Plus précisément, rien n'empêche que nous puissions un jour expliquer comment une réalité physique explique l'effet que cela fait d'avoir l'expérience de cette réalité, ce qui reviendrait à pouvoir réduire l'effet que cela fait à une connaissance physique.
 
== Résumé : suppositions/critiques ==
 
# Supposition : Marie possède une connaissance physique complète avant de quitter sa pièce.
## Objection : Marie ne possède pas une telle connaissance avant de sortir de la pièce, car les véritévérités physiques d'ordre supérieures ne peuvent généralement pas être déduites de vérités d'ordre inférieur.
## Objection : Marie ne possède pas une telle connaissance avant de sortir de la pièce, car les vérités relatives à des propriétés intrinsèques des phénomènes physiques ne peuvent être apprises discursivement.
# Supposition : En sortant de la pièce, Marie apprend quelque chose.
## Objection : Nous le supposons, car nous ne sommes pas capables de comprendre que les propriétés phénoménales ne sont que des propriétés de nos représentations.
## Objection : Marie n'acquiert en réalité que des ''croyances'' injustifiées.
# Supposition : Ce que Marie apprend ne peut être déduit ''a priori'' d'une connaissance physique complète.
## Objection : Si Marie a une connaissance physique complète, elle connaît les conditions psycho-physiologiques de l'expérience du rouge et peut donc prédire l'effet que cela fait d'avoir cette expérience.
# Supposition : La connaissance acquise par Marie en sortant de la pièce est propositionnelle ou factuelle.
## Objection : Marie n'acquiert en réalité qu'une connaissance par accointances (connaissance par laquelle nous énonçons ce que nous saisissons par un contact direct).
## Objection : Marie acquiert en réalité une connaissance non-propositionnelle, car l'effet que cela fait d'avoir une expérience ne tombe pas facilement sous nos catégories usuelles et ne peut donc être exprimé clairement sous la forme d'une proposition.
 
== Contexte historique ==
 
Bien que la connaissance du contexte historique n'ait pas de réelle pertinence pour la compréhension de ce chapitre, le lecteur sera peut-être intéressé par une contextualisation, même sommaire.
 
F. Jackson n'est pas l'inventeur de l'argument de la connaissance, et des expériences de pensée similaires avaient été déjà conçues. C.D. Broad (“The Mind and its Place in Nature”, 1925) imagina l'exemple d'un ange qui connaîtrait exactement la structure de l'ammoniaque, mais serait incapable de prédire son odeur. Th. Nagel a également proposé une expérience de pensée similaire dans un célèbre article, « Quel effet cela fait-il d'être une chauve-souris ? » Un ancêtre possible est Platon (''Parménide'') qui expose l'idée polémique qu'il serait impossible de connaître le monde sensible du point de vue d'une science parfaite des réalités.
Tout d'abord, il faut dire que Jackson n'est pas l'inventeur de l'argument de la connaissance, et même, des expériences de pensée similaires avaient été déjà conçues.
 
Ensuite,Un autre élément de contexte qui présente de l'intérêt est de savoir quelle place le physicalisme occupe dans la philosophie contemporaine. Le physicalisme est une position philosophique qui est devenue largement majoritaire dans les dernières décennies du XXème siècle, mais ses opposants, bien que minoritaires, restent aujourd'hui très actifs.
 
== Notes ==
 
<small><references /></small>
 
== Bibliographie ==
 
'''Les deux articles de Jackson'''
* "Epiphenomenal Qualia" by Frank Jackson first appeared in Philosophical Quarterly, 32 (1982), pp. 127-36 ([http://instruct.westvalley.edu/lafave/epiphenomenal_qualia.html texte anglais en ligne])
* "What Mary Didn't Know", Journal of Philosophy 83, pp. 291-295, 1986
 
'''Discussions'''
== Notes ==
* Dennett, Daniel. 1991. Consciousness Explained, Boston: Little Brown
* Dennett, Daniel. 2003. "What RoboMary Knows", in Torin Alter (ed.) Knowledge Argument
* Ludlow, P., Y. Nagasawa, and D. Stoljar (eds.). 2004. There's Something About Mary, MIT Press
 
== Ressources ==
 
* [http://plato.stanford.edu/entries/qualia-knowledge/ "Qualia: The Knowledge Argument"] - an article by Martine Nida-Ruemelin on the ''Stanford Encyclopedia of Philosophy''.
<references />
* [http://www.iep.utm.edu/k/know-arg.htm "The Knowledge Argument Against Physicalism"] - an article by Torin Alter on the ''Internet Encyclopedia of Philosophy''.
542

modifications