« Photographie/Rayonnements électromagnétiques/Rayons X et rayons gamma » : différence entre les versions

m
Révocation des modifications de 194.214.165.186 (discussion) vers la dernière version de Jean-Jacques MILAN
Aucun résumé des modifications
m (Révocation des modifications de 194.214.165.186 (discussion) vers la dernière version de Jean-Jacques MILAN)
 
== Rayons X ==
Lorsque le conl'on bombarde dans le vide une cible par un faisceau d'électrons à haute énergie, on obtient un rayonnement électromagnétique de fréquence élevée, dit [[w:fr:rayon X|rayonnement X]], dont la composition dépend du métal bombardé. Ce rayonnement comporte un '''fond continu''' sur lequel viennent se superposer des '''raies''' spectrales caractéristiques.
 
La cathode K du [[w:fr:Tube à rayons X|tube à rayons X]] est un filament chauffé qui émet des électrons sous l'effet de la chaleur. Une tension accélératrice élevée, de 20 à 100 kV, est appliquée entre ce filament et la cible A, qui constitue l'anode mais que l'on appelle souvent anticathode. Il en résulte un courant d'électrons lancés à grande vitesse de K vers A. Lors du freinage de ces électrons par les atomes de la cible, le rayonnement X est émis avec un rendement toujours très faible, généralement moins de 1 %. L'énergie du faisceau est donc presque intégralement transformée en chaleur, ce qui nécessite un refroidissement efficace. Les premiers systèmes de production de rayons X étaient les tubes de Crookes, améliorés par la suite pour donner les tubes de Coolidge.