Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Objectifs de focale « normale » »

=== La qualité optique ===
 
S'il est très difficile de réaliser des objectifs grand-angulaires ou des téléobjectifs à la fois très lumineux et de très bonne qualité optique, cette difficulté est un peubien moindre pour les focales dites normales. C'est donc dans cette gamme de focales que les opticiens ont réalisé le plus de prouesses et qu'il faut rechercher une bonne partie des « cailloux » les plus réputés.
 
Les objectifs standards présentent peu d'[[Photographie/Objectifs/Aberrations|aberrations]] et sont généralement très bien corrigés de la distorsion, contrairement aux zoomzooms dont les focales extrêmes sont inutilisables pour certaines applications comme la reproduction de documents ou la [[Photographie/Thèmes/L'architecture|photographie d'architecture]]. Leur [[Photographie/Netteté des images/Pouvoir séparateur des objectifs|pouvoir séparateur]] et leur
[[Photographie/Netteté des images/Fonction de transfert de modulation|restitution des contrastes]] sont également meilleurs, bien que la différence soit aujourd'hui trèsrelativement faible, à focale identique, avec les zooms haut de gamme. L'une des raisons de cette excellente transmission du contraste tient au faible nombre de lentilles de ces objectifs.
 
Cependant, certains objectifs standards très lumineux (f/1,4 ou f/1,2) n'offrent pas une qualité optique satisfaisante aux plus fortes ouvertures ; cela s'arrange en fermant le diaphragme d'un ou deux crans mais si dans ce cas l'ouverture maximale très élevée améliore grandement le confort de la visée, en revanche elle ne permet pas d'obtenir des images de très bonne qualité.
 
=== La « qualité du flou » ===