« Dorure sur bois » : différence entre les versions

61 octets ajoutés ,  il y a 16 ans
→‎Dorure à la feuille : Précision (dôme) et ajout Opéra Garnier
m (robot : conversion des entités en utf-8)
imported>Mikio75
(→‎Dorure à la feuille : Précision (dôme) et ajout Opéra Garnier)
== Dorure à la feuille ==
 
La dorure à la feuille, la plus ancienne, est toujours pratiquée, notamment pour des supports en [[bas-relief]] supportant mal d'autres procédés, comme le bois (encadrements de miroirs ou tableaux), le fer forgé, les plaques commémoratives, etc. Mais aussi des toitures[[toiture]]s ([[Hôtel des Invalides|Dôme des Invalides]]), àdes [[Parissculpture]])s ouet desautres décors ([[sculptureOpéra Garnier]]) à [[Paris]]s.
 
L'or étant un métal très ductile, il est possible par martelage d'obtenir des feuilles très minces (quelques micromètres) et plastiques sans casser le fil du métal. Ces feuilles d'or sont alors posées à l'aide d'un pinceau sur le support préparé, parfois à l'aide de blanc d'œuf pour assurer l'adhésion. Un lustrage assure l'aspect final.
Utilisateur anonyme