Différences entre les versions de « Photographie/Traitements argentiques monochromes/Substances développatrices »

[[File:4-metylaminophenolsulfat.svg|thumb|300px|Génol]]
 
Le '''sulfate de méthylparaminophénol''' est connu sous un très grand nombre d'appellations commerciales, Génol bien sûr, mais aussi Métol, Vitérol, Rhodol, Elon, Photo-Rex, Temal, etc.
 
Ce produit très énergique a été introduit par Alfred Bogisch en 1891. Il fait apparaître les images avec une grande rapidité ; contrairement à la plupart des autres développateurs, il est peu sensible au froid et agit même à des dilutions très faibles. Comme il a généralement tendance à donner des images grises, on l'associe généralement à d'autres substances capables de donner des noirs intenses, comme l'hydroquinone.
 
La préparation des révélateurs au Génol est un peu délicate car il a tendance à former avec le sulfite de sodium une sorte de précipité très peu soluble.
 
On attribue au Génol des accidents cutanés, parfois très graves ; l'apparition de gerçures et suivie d'une attaque des ongles puis de la formation de plaies qui s'infectent facilement. Il semble toutefois que ces accidents sont dus non pas au Génol lui-même, mais aux impuretés qu'il est susceptible de contenir, car il a été prouvé que les productions de divers fabricants ne présentaient pas les mêmes risques.
 
== Hydroquinone ==