« La documentation/Gestion d'un centre de documentation et d'information » : différence entre les versions

m
correction orthographique semi-automatique s:/(B|b)atiment/$1âtiment/
imported>Montaia
m (suppr; modif précédente)
imported>Bot de Sept Lieues
m (correction orthographique semi-automatique s:/(B|b)atiment/$1âtiment/)
Priorités : S’articule autour des objectifs pédagogiques et éducatifs. C’est le documentaliste qui la rédige. Equilibrer le fonds : par domaine, par thème, par type de docs, par types de supports. Collection attrayante et diversifiée. Optimisation rapport qualité / prix. Tenir compte du niveau de l’établissement (peu de droit, psycho, philo, sciences pures au collège par exemple), du projet d’établissement et des actions spécifiques menées par l’équipe pédagogique. Remplacer le fonds perdu ou trop détérioré (lors du recolement = inventaire du fonds).
 
Difficultés liées à l’existant et à l’historique de l’établissement (dans le cas des batimentsbâtiments classés). Tout document entrant doit forcément passer par le documentaliste pour le traitement documentaire. Vérifier les réceptions de livraison (vérification des commandes, supports manquants, mauvais supports).
 
Evaluation : en fin et en début d’année scolaire. En fonction des filières, du projet d’établissement, des actions et projets menés dans l’année. Le logiciel documentaire permet de faire des états statistiques (dates, fréquences de sortie en prêt, publics lecteurs et non lecteurs, sujets, thèmes, matières, types de supports...). Faire parler les chiffres (Qui vient ? Qui ne vient pas ? Qu’est ce qui est emprunté ? Par qui ?). La part de chaque type de document primaire dans le budget du cdi (orientation future).
Utilisateur anonyme