« Photographie/Personnalités/E/George Eastman » : différence entre les versions

Aucun résumé des modifications
Après un court passage dans le secteur des assurances et de la banque, George Eastman s'est intéressé à la photographie à partir de 1874. On utilisait alors le procédé dit du « [[collodion humide]] » : des plaques de verre étaient recouvertes d'une émulsion sensible juste avant la prise de vue, il fallait ensuite les développer très vite en évitant qu'elles sèchent.
 
VersLes biographes rapportent que vers 1877, alors qu'il était âgé de 23 ans, Eastman s'apprêtait à faire un voyage dans les Caraïbes quand on lui suggéra de rapporter des photographies afin d'en garder le souvenir. Malheureusement il fallait pour cela transporter sur le terrain un véritable laboratoire de campagne et le voyageur photographe devait alors se transformer à la fois en chimiste et en portefaix. Ce fut sans doute un tournant dans sa vie et pendant les 10 années suivantes il chercha à simplifier la photographie pour la rendre vraiment accessible à tous et en particulier aux voyageurs.
 
George Eastman trouvait que le collodion humide était vraiment peu pratique et il s'intéressa aux émulsions sèches à base de gélatine inventées en Angleterre par [[w:Richard Leach Maddox|Richard Leach Maddox]] en 1871. Après trois années d'expérimentations il mit au point ses propres plaques sèches et entreprit en 1880 de faire des affaires dans l'industrie photographique. L'apparition des plaques sèches fut une étape très importante pour la vulgarisation de la photographie.
[[File:Kodak ad 1888.GIF|thumb|300px|publicité Eastman, 1888]]
 
Le « Kodak » n° 1 était un appareil en forme de boîte, léger, maniable et très simple à utiliser. Il était chargé d'un rouleau de négatif papier permettant d'obtenir 100 vues négatives circulaires de 6 cm de diamètre. Lorsque les 100 photos étaient prises, l'appareil était renvoyé au fabricant qui le retournait à son propriétaire chargé d'un nouveau rouleau de négatifs et accompagné des tirages des photos précédentes. La société de George Eastman, fondée en 1881, ''The Eastman Dry Plates and Film Company'' avait alors un slogan resté célèbre : « ''You press the button... we do the rest'' », autrement dit « ''Vous appuyez sur le bouton... nous faisons le reste'' ».
 
L'appareil coûtait à l'époque 25 dollars, le développement de la pellicule et le tirage des 100 photos environ 12 dollars.
[[File:IstmenKodak.jpg|thumb|300px|George Eastman sur un paquebot, muni d'un appareil Kodak, en 1890]]
 
En 1889, Eastman commença ses fabrications de pellicules en Angleterre, associé à George Alfred Blair ; le film sur support transparent a quant à lui été inventé par [[w:Hannibal Goodwin|Hannibal Goodwin]] (1822—1900). Le papier noir protecteur fut un autre perfectionnement important.
 
En 1892, la société de George Eastman a été réorganisée et rebaptisée ''Eastman Kodak Company'' ; le premier « Brownie », un appareil encore plus maniable sorti en 1900, destiné au grand public et même aux enfants, était vendu 1 dollar. Le succès fut considérable et la société ''Eastman Kodak'' se développa au point de détenir en 1927 un quasi monopole de l'industrie photographique aux États-Unis.
 
En 1925, George Eastman abandonna la direction de la société Kodak, devenant président de son Conseil d'administration. La fin de sa vie fut consacrée au mécénat à à des œuvres philanthropiques.