Différences entre les versions de « Philosophie/Thalès de Milet/Theodor Gomperz »

m
aucun résumé de modification
m
m
'''Notes'''
 
{{Refa|1}}Sources principales : [[Thalès de Milet/Textes et traductions#Diogène Laërce|Diog. Laërce, I ch. 1]], et Doxographi graeci. passim. [[Thalès de Milet/Textes et traductions#I, 170|Hérodote, I 170]], nous dit que Thalès était d'origine phénicienne τὸ Žn¡kayenἀνέκαθεν g¡nowγένος ¤ñntowἐόντος FoÛnikowΦοίνικος. Les objections qu'on a élevées dernièrement contre cette affirmation, et qui ont été résumées en dernier lieu par E. Meyer (''Philolog''. N. F., II 268 sq.) reviennent à dire qu'il est possible qu'Hérodote se soit trompé. Mais comme nous ne connaissons absolument pas la source de son renseignement, et que, a priori, il est extrêmement improbable que les Grecs se soient plu à faire de leurs grands hommes des étrangers, il nous paraît que, de cette possibilité à la certitude, il y a une distance bien grande. La mère de Thalès portait un nom grec (Kléobuline) ; le père s'appelait Examyès, d'un nom carien. (Cf. Diels, Arch. f. Gesch. d. Philos., II 169.)
 
Passages principaux relatifs à ce qui suit : Platon, Théétète, 174a ; Hérodote, I 170 (le récit qu'il nous fait à I 75 est très douteux). Sur Thalès en Egypte, voir la très importante Histoire de la Géométrie d'Eudème (un camarade de Théophraste), dans Eudemi Rhodii quae supersunt, colleg. L. Spengel, p. 113 sq. Sur la tentative de Thalès pour expliquer la crue du Nil, voir Diog. Laërce, I 37 ; Diodore, I 38 entre autres. Sur Thalès comme géomètre, cf. Allman, ''Greek geometry from Thales to Euclid'', p. 7 sq.
4 170

modifications