« Grec ancien/Numération » : différence entre les versions

 
== Histoire ==
La numération alphabétique est plus récente que la numération acrophonique. Elle a été introduite à Athènes en même temps que l'[[histoireGrec ancien/Histoire de l'alphabet grec|adoption du modèle ionien de Milet]], en -403. Elle est cependant bien plus ancienne puisqu'on en trouve des attestations à Milet vers -700. On la nomme pour cette raison aussi « numération milésienne » ; l'alphabet de Milet, devenu « classique » grâce à Athènes, n'utilisait pas les trois lettres supplémentaires mentionnées dans l'écriture des mots : leur maintien dans la numération est donc un archaïsme qui s'explique par la nécessité d'avoir à disposition trois fois neuf signes différents.
 
Ces signes, évoluant avec le temps, se sont transmis à d'autres écritures ayant emprunté le reste des lettres grecques : l'[[alphabet copte]], l'[[alphabet gotique]] et l'[[alphabet cyrillique]].
 
=== Liste des signes ===
| ε || 5
|-----
| ϛ (''[[stigma]]'' στίγμα) ou ϝ (''[[digamma]]'' δίγαμμα) || 6
|-----
| ζ || 7
| π || 80
|-----
| ϟ (''[[koppa]]'' κόππα) || 90
|}
||      ||valign="top"|
| ω || 800
|-----
| ϡ (''[[sampi]]'' σάμπι) || 900
|}
||      ||valign="top"|