« Grec ancien/Numération » : différence entre les versions

Aucun résumé des modifications
 
== Numération acrophonique ==
Dès le Ve siècle avant l'ère chrétienne, en [[w:Attique|Attique]], région d'Athènes, apparaissent des chiffres dont chaque signe (à l'exception de celui pour 1) n'est autre que la première lettre du nom du nombre, tracé dans l'[[alphabet épichorique|alphabet local]] athénien<ref>Lequel a été, en -403, remplacé par un autre modèle dans lequel certaines lettres ont changé de tracé et/ou de valeur.</ref>, à savoir :
* Ι pour 1 (un trait ; seul chiffre qui n'est pas lié au nom du nombre),
* Γ pour 5 (ΓΕΝΤΕ, πέντε, ''pénte'')<ref>Le πῖ ''pĩ'' athénien se traçait comme un Γ γάμμα ''gámma'' actuel et non Π. On a, dans ce document, utilisé le ''gamma'' capital pour représenter le ''pi'' athénien.</ref>,
* Η pour 100 (ΗΕΚΑΤΟΝ, ἑκατόν, ''hekatón'')<ref>Le Η athénien notait encore /h/ et non /ɛː/.</ref>, Χ pour {{formatnum:1000}} (ΧΙΛΙΟΙ, χίλιοι, ''khílioi'') et Μ pour {{formatnum:10000}} (ΜΥΡΙΟΙ, μύριοι, ''múrioi'').
 
C'est pour cette raison qu'on parle d'une numération [[w:acrophonie|acrophonique]].<ref>Terme désignant en principe le procédé par lequel on nomme un signe alphabétique au moyen d'un mot débutant par la lettre en question.</ref> La notation des nombres suivait le principe additif que l'on retrouve dans les [[chiffres romains]]. Ainsi, 3 s'exprimait par ΙΙΙ, 9 par ΓΙΙΙΙ, 400 par ΗΗΗΗ, etc.
 
Il existait des signes notant des valeurs intermédiaires, représentés par une ligature des deux chiffres fondamentaux pour :
Chacun de ces chiffres est composé de celui pour 5 auquel on a souscrit celui du multiplicateur.
 
[[w:Unicode|Unicode]] réserve des emplacements spécifiques pour ces chiffres. On ne pourra les visualiser ci-dessous que si l'on utilise une police de caractères les contenant, comme ''ALPHABETUM Unicode'', ''Cardo'' ou ''New Athena Unicode'' : 𐅃 (5), 𐅄 (50), 𐅅 (500), 𐅆 ({{formatnum:5000}}) 𐅇 ({{formatnum:50000}}).
 
Presque exclusivement [[w:épigraphie|épigraphique]], ce système numéral s'est surtout utilisé pour indiquer des prix et des mesures. Bien que s'étant étendu, en raison du rayonnement d'Athènes, à d'autres cités grecques (avec de nombreuses variantes locales, selon les alphabets épichoriques), il a été détrôné par le système alphabétique.
 
== Numération alphabétique ==