« Wikipédia/Découvrir Wikipédia/Présentation et contexte » : différence entre les versions

m
mise en forme
m (–)
m (mise en forme)
« J’adore apprendre, mais j’ai horreur qu’on m’enseigne. » Winston Churchill
 
== Saisir les enjeux ==
 
Wikipédia. Difficile de traiter en 80 pages un sujet aussi vaste. Peut-être faut-il commencer par parler d’un rêve. Wikipédia, c’est avant toute chose tenter de donner un peu de substance à un rêve, celui du '''partage du savoir'''.
 
Par le passé, le savoir était souvent enfermé et concentré dans des lieux : les bibliothèques, les musées, les laboratoires, les universités. De fait, le savoir était alors un bien rare, cher, difficile d’accès, réservé aux élites. Quiconque voulait apprendre, devait avant tout être né dans la bonne classe sociale. Il lui fallait également avoir des ressources financières suffisantes, pouvoir se déplacer physiquement jusqu’aux lieux de stockage de l’information, parfois fort éloignés, et enfin maîtriser la langue dans laquelle le savoir était délivré. '''Les nouvelles technologies de l’information, de la communication et de la collaboration (NTICC)''' ont changé la donne.
 
Chaque avancée majeure sur le traitement de l’information a profondément transformé notre civilisation. Ainsi l’écriture a permis de conserver l’information et d’en rendre la transmission plus facile, en se détachant des obligations spatiales et temporelles. Plus tard, l’imprimerie a rendu plus aisée sa duplication. Les médias électroniques ont facilité sa diffusion jusqu’à l’utilisateur. Et aujourd’hui, non seulement le web rend possible une diffusion du savoir à l’échelle mondiale pour un coût unitaire extrêmement faible, mais il favorise également le développement d’un nouveau mode de production du savoir basé sur des démarches collaboratives.
 
Mais le véritable trésor de Wikipédia réside probablement dans les conditions d’utilisation qu’elle propose. Les auteurs de Wikipédia ont fait le choix délibéré de mettre tout le contenu sous une licence libre. Sous ce terme barbare et souvent mal compris (voir le chapitre 5 pour plus d’explications), se cachent trois caractéristiques, visant à minimiser les restrictions de diffusion des connaissances :
* '''tout le monde peut lire le contenu de Wikipédia.''' Il est accessible à tous, librement, gratuitement ;
* '''tout le monde peut redistribuer le contenu de Wikipédia''', en le diffusant sur internet ou sur toute plateforme adéquate, tel que CD Rom, DVD, clé USB, téléphonie mobile, ou tout simplement papier. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir accès à Internet, voire à un ordinateur, le contenu de Wikipédia peut ainsi devenir disponible par d’autres moyens ;
* enfin, '''le contenu de Wikipédia est modifiable par tous''', sur le site, ou ailleurs. Un extrait d’article peut être réutilisé sur un autre site web, ou dans un article intégré à un ouvrage. Une version sans image peut être diffusée sur téléphone mobile.
 
En résumé, Wikipédia n’est pas une fin en soi, mais un début, une banque de connaissance, à la disposition de tous, pour enrichir des bases spécialisées.
 
Le savoir est un bien particulier. On ne le donne pas, on le duplique. Consommer le savoir ne le rend pas plus rare, bien au contraire : '''c’est un bien qui n’appauvrit pas celui qui l’offre, il l’enrichit.'''
 
== Définir Wikipédia ==
Le public est souvent perdu entre les termes : Wikipédia, Wikimedia, MediaWiki… De quoi s’agit-il ?
 
'''Wikipedia''' est le projet d’encyclopédie libre. Wikipedia est un mot-valise conçu à partir de wiki, un système de gestion de contenu de site web qui permet la modifi- cation d’un texte par l’intermédiaire d’un navigateur, et de pedia (du grec paideia, éducation) que l’on retrouve dans le mot encyclopédie dans plusieurs langues. En français, le nom Wikipedia est généralement francisé en Wikipédia. La plupart des participants parlent de Wikipédia au féminin.
 
'''MediaWiki''' est le logiciel sur lequel tourne Wikipedia (voir le chapitre 6).
 
'''Wikimedia Foundation''' est l’organisation caritative qui héberge Wikipedia. Toutes les associations nationales créées par les participants portent un nom du style Wikimedia NomDuPays, comme par exemple Wikimedia France (voir le chapitre 3).
 
'''Projets Wikimedia''' est un terme qui fait référence à des projets hébergés par la Wikimedia Foundation : Wikipedia, Wikisource, etc. (voir le chapitre 6).
 
'''Wikimedia''' décrit le mouvement. La communauté Wikimedia est l’ensemble des personnes impliquées dans le développement des projets. Les participants parlent délibérément de projet lorsqu’ils font référence à Wikipédia, afin de souligner la spécificité d’une construction dynamique et d’un état d’inachèvement permanent.
 
== Connaître les utilisateurs ==
Les experts ont jugé les articles de Wikipédia comme étant de meilleure qualité en moyenne (1,6 sur une échelle de 1 à 6, pour une moyenne de 2,3 pour Brockhaus Enzyklopädie). D’une façon générale, Wikipédia fut considérée comme plus à jour et plus complète, alors que les articles de Brockhaus Enzyklopädie étaient d’une plus grande clarté. Certains articles de Wikipédia ont été critiqués pour être trop long et d’une trop grande expertise pour une encyclopédie généraliste.
 
S’il apparaît aujourd’hui que '''Wikipédia peut fournir des articles d’une qualité similaire, voire supérieure, aux articles des encyclopédies traditionnelles''', l’audience grandissante de Wikipédia a conduit un grand nombre de personnes à formuler avec plus de précision des avis critiques sur la fiabilité des informations présentées dans l’encyclopédie.
 
Les critiques<ref>Endrizzi, Laure. 2008. Wikipédia : un nouveau modèle éditorial ?. In Schöpfel J. (dir), Les publications scientifiques : analyses et perspectives, coll. Traité « STI – Sciences et Techniques de l’Information ». Paris : Hermès. (à paraître).</ref> soulignent que « les articles sont en état d’inachèvement permanent. L’actualisation instantanée des articles se traduit aussi par une instabilité permanente qui fragilise la prise de distance critique et génère des questionnements vis-à-vis de la stabilisation et de la sécurisation des contenus ». Les principales critiques portent sur :
=== Le phénomène de vandalisme ===
 
Des études plus récentes offrent un éclairage intéressant<ref>Reid Priedhorsky, Jilin Chen, Shyong, Katherine Panciera, Loren Terveen, John Riedl, Creating, Destroying, and Restoring Value in Wikipedia, GROUP’07, Sanibel Island, Florida, USA, novembre 2007.</ref>. Elles classent les dommages en six catégories : désinformation, suppression massive, suppression partielle, contenu offensant, spam ou nonsens. En étudiant le contenu jusqu’à fin 2006, elles montrent qu’environ 5 % des modifications de la Wikipédia anglophone peuvent être considérées comme du vandalisme. Sur une durée d’environ quatre ans, cela représente plus de '''2 millions de modifications problématiques''' sur environ '''57 millions de modifications acceptables'''. À titre de comparaison, en extrapolant ces données à la version francophone, on peut estimer que le nombre de vandalismes à détecter est d’environ 36 000 par mois, soit plus d’un millier par jour.
 
Sur la Wikipédia anglophone, on estime que 42 % des dommages sont réparés avant même d’être vus, que quasiment tous sont supprimés après 15 révisions, et que '''la probabilité de lire un article endommagé est de 0,0037'''. Seuls 60 % des vandalismes sont détectés facilement par des humains, et seuls 11 % des vandalismes persistent après avoir été vus 100 fois.
 
Le résultat est intéressant : fin 2006, un lecteur a environ quatre chances sur mille de rencontrer un vandalisme, qui sera reconnu aisément dans 60 % des cas. En arrondissant largement pour fixer les idées, fin 2006, un lecteur a '''environ 2 chances sur 1 000 de lire un vandalisme sans s’en rendre compte'''. Depuis cette étude (données jusqu’à fin 2006), des systèmes automatiques anti-vandalisme ont été largement déployés.
 
<references />
307

modifications